"Coup de froid" de Lynda La Plante

Publié le par Nathalie

Lynda La Plante est un auteur anglais. En 1995, elle a reçu le grand prix du Roman d'aventures pour son livre "Suspect numéro 1". Dans "Coup de froid", elle crée le personnage de Lorraine Page, qu'on retrouvera dans deux autres ouvrages.

 

Policier aimant son boulot, mariée et mère de famille, Lorraine aurait tout pour être comblée si elle n'était pas tourmentée par un terrible démon : l'alcool. Un soir sombre, sous l'emprise de cet ennemi sournois, elle commet l'irréparable en abattant un adolescent. Commence alors pour elle une terrible descente aux enfers qui va durer six longues années. Sans emploi et abandonnée par sa famille, Lorraine se retrouve à la rue et survit entre boisson et prostitution. Un beau jour, elle apprend l'existence d'un tueur en série qui s'en prend aux prostituées et, l'ancien flic de choc qui se terre en elle refait surface pour traquer cet assassin implacable. Lorraine va-t-elle réussir à trouver une réhabilitation dans cette enquête et surtout va-t-elle pouvoir échapper à son propre assassin : la boisson...


Coup-de-froid0001.jpg

Lynda La Plante nous embarque dans une enquête haletante et avec une bonne dose de suspense. Son style nerveux et son personnage principal, très bien construit, nous donnent envie de mieux connaître Lorraine en lisant les deux autres tomes de la trilogie. Quelques longueurs ne nous empêchent pas, cependant, de nous laisser happer par l'histoire. L'auteur a su également aborder en thème de fond un sujet très difficile, l'alcoolisme et les dégâts que cela peut créer chez quelqu'un, en particulier une femme.

 

J'ai beaucoup aimé lire ce thriller et j'ai beaucoup apprécié le personnage de Lorraine. Sa déchéance, son sursaut de vie, son acharnement à vouloir connaître la vérité la rendent très attachante et particulièrement émouvante.

 

Note : 3,75/5

 

Passage choisi : "Lorraine était assise sur le sofa, devant la télé, à passer de chaîne en chaîne. Il était désormais inutile de cacher la demi-bouteille de vodka qui reposait à côté d'elle. Elle pouvait faire ce qu'elle voulait, elle était toute seule. Elle ne méritait  l'amour ni le respect de personne, elle le savait. Elle avait profondément honte de ne pas avoir le cran de s'entailler les poignets. Ou était-ce parce qu'elle ne méritait pas de mourir si facilement ? Elle était son propre juge, son propre jury. Elle devait être punie."

Publié dans THRILLERS-POLICIERS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Nico 05/06/2012 20:35

ça c'est vrai que les romans souffrent souvent de longueurs (surtout ceux qui font plus de 500-600 pages). C'est le défaut le plus répandu chez les écrivains, qui n'arrivent pas assez à se mettre à
la place du lecteur. Du coup, le texte est souvent trop long, ce qui gâche un peu la lecture.

Nathalie 06/06/2012 11:13



En effet, je me surprends parfois à vouloir sauter des pages, surtout quand l'auteur a choisi de raconter le passé et le présent en alternance et qu'on a envie de sauter un chapitre sur deux pour
avancer plus vite dans l'intrigue!!! Ca m'a fait cela dernièrement dans "Le tailleur de pierre". Mais bon, je résiste, je résiste... ;-)



Nico 04/06/2012 22:40

J'ai beaucoup apprécie ce roman, assez dur sur les ravages de l'alcoolisme. Dommage tout de même qu'il y ait quelques longueurs.

Nathalie 05/06/2012 19:05



Oui, c'est vrai !!!


L'alcoolisme est très bien décrit. Quant aux longueurs, c'est malheureusement le lot de certains romans... Parfois, c'est plus une rupture dans le rythme que des phrases inutiles, mais ça agace
le lecteur qui veut avancer et connaître le dénouement au plus vite. ;-)



Marie 09/12/2011 15:24

Un beau portrait de femme avec ses fêlures et ses faiblesses. Une enquête sympa à suivre...

Nathalie 09/12/2011 17:31



Yep, suis d'accord ;-)



calou 09/12/2011 11:32

ma biche l'extrait que tu as reproduit de ce livre me donne vraiment envie de le lire...encore un qui est destiné à faire le voyage St Maur/Marseille puis retour !
je viens de finir de Gilbert Sinoué "12 femmes qui ont changé l'Orient...12 biographies de femmes ayant vécu au moyen-orient et aux destins exceptionnels, l'impératrice Théodora, Oulm Khalsoum,
Leila Khaled...autant de personnalités fortes, intelligentes et O combien courageuses face à une société + que machiste...!!! Le MLF à l'échelle individuel et à la façon femmes orientales

Nathalie 09/12/2011 17:30



Je te le mets de côté pour ta venue (prochaine ?) et toi, pense à me monter quelques livres que tu as lus et appréciés pour enrichir mon blog ;-)