"Le livre sans nom" de Anonyme

Publié le par Nathalie

Deuxième des trois livres empruntés récemment à la bibliothèque du " 13 Monthéty". J'ai été attirée par le titre et le visuel, très sombre.

 

Cet ouvrage tire son originalité du fait qu'il a tout d'abord été diffusé sur internet, par morceaux successifs. Remarqué par un éditeur anglais, l'histoire a été publiée en 2007, avant de connaître un succès qui lui vaudra une publication dans 25 pays, et une parution en France en 2010 aux éditions "Sonatines".

Autre originalité, l'auteur souhaite rester dans l'anonymat. A part l'éditeur d'origine, personne ne semble connaître son identité, et de nombreuses spéculations ont vu le jour, la plus fréquente attribuerait la paternité de cet ouvrage à Quentin Tarantino, himself !!! Bien qu'anonyme, l'auteur répond aux questions des journalistes et possède même une page Facebook.

Trois autres tomes succèdent "Au livre sans nom". Le dernier, "Le livre de la mort", doit justement paraître en fin de mois. Tous mettent en scène le très violent et énigmatique Bourbon Kid.


Le livre sans nom0001

Prenez une ville d'Amérique du Sud, Santa Mondega, connue comme étant la ville la plus violente au monde.

Rassemblez-y des bandits, des chasseurs de primes, des tueurs à gages, des moines, des vampires...

Ajoutez à cela un homme mystérieux, le Bourbon Kid, qui tue tout ce qui bouge ; une magnifique jeune femme qui se réveille après cinq années de coma ; une pierre précieuse, l'Oeil de la Lune, qui est très convoitée et une éclipse de Lune imminente qui exacerbe les susceptibilités.

Touillez à la cuillère, puis incorporez un jeune flic, spécialisé dans les enquêtes surnaturelles, et un flic retraité qui reprend du service pour faire la peau au Bourbon Kid.

Pour terminer, ajoutez un mystérieux livre sans nom dont les derniers lecteurs sont tous morts dans d'étranges conditions.

Secouez vigoureusement au shaker et servez avec une pincée de piment rouge.

Vous obtiendrez un cocktail sanglant à l'humour certain et aux multiples références cinématographiques (Desperados, The ring, Seven, Terminator, Kill Bill ...).

 

Ce livre est très jubilatoire à déguster. On se croirait dans un film de Tarantino. Les vannes fusent autant que les balles. L'écriture est tellement imagée que j'avais l'impression de voir le film projeté sur grand écran au fur et à mesure de ma lecture. Et puis, l'intrigue tient la route, même si le récit semble partir dans tous les sens.

Je vais donc m'empresser de lire la suite et vais attendre la sortie du film qui, semble-t-il, est en cours de tournage...

 

Note : 3,75/5

 

Passage choisi : "En se retournant pour faire face à la salle du bar, Sanchez remarqua que l'inconnu n'avait pas bougé d'un millimètre, pas plus qu'il n'avait touché à son verre. Et cela faisait plusieurs secondes, horriblement longues, qu'il n'avait pas répondu aux questions de Ringo. Un jour, Sanchez avait vu Ringo tirer une balle dans le genou d'un homme, uniquement parce que celui-ci ne lui avait pas répondu assez vite. Il poussa un soupir de soulagement lorsque enfin, juste avant que Ringo ne répète ses questions, l'homme se décida à répondre."

Publié dans Anonyme

Commenter cet article

calou 19/04/2012 14:55

excellent tu m'as donné envie de lire ce bouquin

Nathalie 19/04/2012 14:59



Je viens justement de commander la suite à mon libraire... Article prochainement sur le Bourbon Kid - le retour !!!