"La chambre des morts" de Franck Thilliez

Publié le par Nathalie

Thriller lu l'été dernier, mais comme je l'avais prêté sitôt la rentrée passée, et qu'il a mis du temps à retrouver le chemin de ma bibliothèque, j'ai tardé à en parler dans ce blog. Voilà... c'est chose faite.

 

Il s'agit du deuxième livre de Franck Thilliez et il a reçu le prix des lecteurs Quais du polar et le prix SNCF du polar. Une adaptation au cinéma en a été faite en 2007 avec Mélanie Laurent dans le rôle principal.

 

J'ai d'abord découvert l'auteur avec "Deuils de miel" (voir article), puis j'ai enchaîné avec celui-ci, et je dois dire que je n'ai pas été déçue !!!


La-chambre-des-morts0001.jpg

Une nuit, au pied d'un champ d'éoliennes, dans le Nord-Pas-de-Calais. Deux hommes au chômage qui viennent de pénétrer par effraction sur leur ancien lieu de travail pour assouvir une vengeance et qui en repartent sur les chapeaux de roues. Un choc violent. Le corps d'un homme mort avec, à ses côtés, un sac de sport contenant deux millions d'euros. Et pas, loin, dans l'ombre, une personne qui les a vus et qui va devenir leur pire cauchemar : la Bête...

 

Voici le point de départ de ce thriller rythmé et haletant. Il s'agit aussi de la première histoire dans laquelle apparaît le personnage de Lucie Hennebelle, brigadier de police à Dunkerque.

 

Noir, violent, à l'intrigue habilement construite et menée, cet ouvrage, une fois ouvert, se laisse difficilement refermer tellement on a hâte de connaître le dénouement. Ce livre mêle savamment enquête policière et véritable histoire d'épouvante. Le personnage de flic de Lucie est attachant avec ses fêlures, ses doutes et sa vie personnelle chaotique.

 

Âmes sensibles s'abstenir car l'angoisse monte peu à peu et gagne en puissance au fil des pages... ;-)°

 

Note : 4/5

 

Passage choisi : "Depuis leur arrivée dans la caverne humide, le Monstre rugissait de colère. Mélodie percevait, dans sa façon de battre le sol, le reflet d'une méchanceté intérieure. Parfois, la Bête rôdait autour d'elle et d'un souffle tiède frappait son visage d'enfant en pulsations dégoûtantes. Pourtant, elle lui avait obéi. Elle s'était laissée faire sans bouger. Alors, pourquoi son papa ne venait-il pas la chercher ? Pourquoi le Monstre ne tenait-il pas sa promesse ?"

Publié dans Frank Thilliez

Commenter cet article

carina 06/11/2012 18:55


Très bon et palpitant ! Même si le Monstre n'est plus du tout mystique à la fin mais plutôt pitoyable !

Nathalie 06/11/2012 19:34



Oui, oui !!! ;-)