"Cyanure" de Camilla Läckberg

Publié le par Nathalie

Après "La princesse des glaces" (2008) et "Le tailleur de pierre" (2009), voici le troisième ouvrage de Camilla Läckberg qui me passe entre les mains.

 

Petit livre de 157 pages, ce polar met en scène Martin Molin, le collègue de Patrik Hedström, compagnon de Erica Falck, héroïne récurrente de l'auteure.

 

Cyanure0001

A quelques jours de Noël, Martin va rejoindre sa petite amie Lisette afin de passer les fêtes en sa compagnie et de faire la connaissance de sa famille. Le séjour a lieu sur une petite île au large de Fjällbacka qui se retrouve vite isolée du continent lorsqu'une tempête de neige fait rage. Peu empressé à l'idée d'assister à cette réunion familiale, son impression de malaise grandit dès que Ruben, le richissime grand-père, s'effondre dans son assiette lors du premier repas. Martin commence alors aussitôt une enquête et, en interrogeant les différents convives, il va vite se rendre compte que les relations sont tendues et régentées par le pouvoir, l'argent et la jalousie. Il lui faudra compter sur un coup de théâtre et sur son intuition de policier pour arriver au dénouement de cette intrigante affaire de huis-clos...


Voici un petit roman policier qui se lit facilement et rapidement. Idéal pour une longue soirée d'hiver ou une petite insomnie, mais rien de bien original cependant. En effet, on sent planer sur ce récit les fantômes d'Agatha Christie ("Dix petits nègres") et d'Arthur Conan Doyle ("Sherlock Holmes") mais Martin Molin n'a pas le charme d'un Hercule Poirot !!! J'ai connu Camilla Läckberg plus inspirée...

 

Note : 2,5/5

 

Passage choisi : "Martin se tenait à l'avant du bateau qui faisait cap sur Välo dans le chenal ouvert dans la glace par la vedette de sauvetage en mer. Il se demandait s'il avait pris la bonne décision. Lisette avait tellement insisté pour qu'il vienne. Elle l'avait supplié même. Les réunions de famille n'étaient pas son fort, avait-elle dit, et celle-ci se passerait beaucoup mieux s'il était là. Seulement, une rencontre avec sa famille sous-entendait que leur relation était sérieuse, et il ne voyait pas du tout les choses ainsi."

Publié dans Camilla Läckberg

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article