"Une dernière danse" de Victoria Hislop

Publié le par Nathalie

"Une dernière danse" de Victoria Hislop

J'ai découvert Victoria Hislop il y a quelques mois avec "Le Fil des souvenirs" que j'avais bien aimé et dont j'ai oublié de parler ici (Oups !). Donc, quand j'ai vu "Une dernière danse" sur un présentoir chez mon libraire, j'ai décidé de l'offrir à ma mère qui, après lecture, me l'a prêté. Le fameux phénomène du livre-boomerang a encore frappé !!! ;-)

Sonia, jeune londonienne dont le mariage bat de l'aile, part à Grenade avec son amie Maggie pour faire un stage de danse. Lors de son séjour, elle découvre un petit café, El Barril, l'attirant irrésistiblement. Elle noue connaissance avec Miguel, le patron, qui lui parle de Grenade et du passé de l'Espagne. Lors d'un second séjour, Sonia retourne voir Miguel et celui-ci lui raconte la vie de la famille Ramirez dans les années 30 avec la montée du franquisme et la guerre civile. Sonia est rapidement happée par cette histoire sans se douter que celle-ci pourrait bouleverser sa vie à jamais.

"Une dernière danse" est un roman agréable, saga familiale sur fond de guerre, avec une histoire dans l'histoire. En suivant Sonia à Grenade, on découvre la chaleur d'un pays, la fierté de ses habitants, l'importance de la musique et du flamenco. Puis, en retraçant les tourments des parents Ramirez et de leurs quatre enfants, la narration de Miguel nous fait découvrir un pays durement atteint par la guerre civile, une famille déchirée par les rivalités politiques, les trahisons et les secrets. On vibre pour Mercedes quand elle danse au rythme de la guitare et des castagnettes comme on vibre pour les Républicains qui voulaient arracher leur pays aux griffes de Franco.

Grâce à cet ouvrage, j'en ai découvert un peu plus sur la guerre civile espagnole qui n'est pas très développée dans nos programmes scolaires ainsi que sur la danse. Un livre qui donne envie de bouger au son de la guitare ou des claquements de mains ou, tout du moins, de voir un spectacle de Flamenco. Et qui permet de se (re)plonger dans une triste page de l'Histoire européenne.

Note : 3,75/5

Passage choisi : "La jeune femme était prête. Elle commença par se joindre aux claquements de mains, comme pour trouver le rythme. Les bras levés, elle attaqua un enchaînement sensuel de mouvements de mains, les hanches se balançant à l'opposé des bras. Elle dansa face au guitariste qui la couvait d'un regard intense, lisant chaque nuance de sa danse, scrutant chaque oscillation subtile de son corps et répondait en rythme à ses notes. un instant, ses doigts caressaient les cordes, un autre il les pinçait sèchement pour en tirer une mélodie, davantage dans l'anticipation que dans la commande. Elle se pencha en arrière, comme pour danser le limbo, tournant tout le haut de son corps. un exploit accompli avec un équilibre qui défiait toute gravité. Sonia était fascinée : comment pouvait-elle exécuter cette prouesse sans tomber par terre ?"

Publié dans Victoria hislop

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Calou 27/01/2016 09:34

Salut ma Biche, j'espère que vous allez tous les 3 le mieux possible !
Je suis en cours de lecture d'une dernière danse...Je l'ai acheté pour Colette qui, après l'avoir lu, m'a dit "il est très bien tu devrais le lire"...comme je suis un fils obéissant (comme Alix) je me suis executé et je ne regrette pas !!!! Du même auteur j'ai lu "L'île des oubliés" et ce fut le même régale !!!
Bisous

Nathalie 27/01/2016 10:15

Pas encore lu "L'ïle des oubliés" pour ma part. Un jour, sans doute, après une livraison de livres en provenance du Sud ;-) Tout va bien. Pour vous aussi, j'espère... Bisous