"La position" de Meg Wolitzer

Publié le par Nathalie

"La position" est le troisième roman de Meg Wolitzer, auteure américaine née en 1959 à New-York.

J'ai acheté ce livre car il figurait sur la liste des romans à lire cet été publiée par Le Point. On m'annonçait une "saga érotico-familiale fine et comique, à ne pas lire seul, et si possible allongé".

J'avoue que j'ai mis du temps à entrer dans l'histoire de la famille Mellow. Les parents ont publié un traité de positions sexuelles dans les années 70 et sont devenus célèbres grâce à cet ouvrage, d'autant plus qu'ils figuraient sur les illustrations. Leurs enfants, âgés de 6 à 15 ans, découvrent ce livre et passent le reste de leur vie à essayer de s'en remettre, chacun à sa manière.

Je suis d'accord avec The New Yorker quand il annonce que "rarement on aura lu un livre qui cerne aussi bien comment la libération d'une génération pèse sur la suivante", par contre, je ne dois pas avoir le même humour car je ne saisis pas bien "le talent comique de Meg Wolitzer qui ne faiblit jamais".

L'ouvrage est bien écrit mais je n'ai commencé à accrocher à l'histoire qu'au chapitre 3. J'ai trouvé les personnages bien campés, la trame suffisamment riche en découvertes pour soutenir un intérêt mais comme je m'attendais à quelque chose de plus léger et de plus drôle, au final, je suis restée sur ma faim. En fait, c'est un livre plutôt sérieux sur le couple, la sexualité, la séparation, les relations parents/enfants et au sein de la fratrie.

Note : 2,75/5

Passage choisi : "Paul, passionné, respectueux et patient, lui avait démontré que leurs corps pouvaient s’imbriquer avec méthode, qu’il pouvait la pénétrer selon des angles différents, une géométrie a priori impraticable qui livrait tous ses secrets le jour où on la mettait en pratique. Un jour, il était rentré avec un exemplaire abîmé du Kâma-Sûtra : à l’en croire, il avait entre les mains l’avenir de la sexualité occidentale."

"La position" de Meg Wolitzer

Publié dans Meg Wolitzer

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article