- Les trois femme du Consul - de Jean-Christophe Rufin

Publié le par Nathalie

- Les trois femme du Consul - de Jean-Christophe Rufin

"Les trois femmes du Consul " est le deuxième tome (après "Le suspendu de Conakry") mettant en scène le personnage d'Aurel Timescu, consul adjoint. Il est paru chez Flammarion en 2019 et chez Folio au printemps 2021. Son auteur, Jean-Chrisophe Rufin, a été élu à l'Académie française en 2008. Médecin, engagé dans l'humanitaire, il écrit deux sortes d'ouvrages : des romans explorant une veine historique et des livres plus contemporains avec une intrigue plus romanesque.

4ème de couv' : "A Maputo, capitale du Mozambique, aucun client n'ose s'aventurer à l'hôtel dos Camaroes. Le patron est un vieux Français odieux, connu pour son goût du whisky. Quand il est retrouvé mort dans sa piscine, la police soupçonne arbitrairement une des trois femmes qui gravitaient autour de lui. Aurel Timescu, consul à l'ambassade de France, décide de s'en mêler. Calamiteux diplomate, il se révèle un redoutable enquêteur lorsqu'il pressent une injustice. Il va plonger dans le climat trouble de ces passions africaines. Et nous faire découvrir un des grands drames écologiques de la planète..."

C'est avec un style tout en douceur que Jean-Christophe Rufin nous raconte les aventures de ce drôle de consul qu'est Aurel Timescu. D'origine roumaine, le consul adjoint à l'ambassade de France de Maputo, capitale du Mozambique, est un personnage original qui ne cherche rien qu'à travailler le moins possible, sauf quand il y a une enquête à mener. Là, revêtu de son grand pardessus en tweed, malgré la chaleur australe, il ne lésine pas en besogne quand il s'agit d'assembler les différentes pièces du puzzle afin de faire innocenter une femme emprisonnée pour meurtre.

Fort de son expérience internationale en tant qu'ambassadeur de France au Sénagal, l'auteur sait nourrir son récit de descriptions réalistes et d'anecdotes qui font vivre le pays où se déroule l'action. Ses personnages sont également bien construits. On s'attache, au fil du récit, à cet adjoint consulaire pour le moins atypique et décalé.

Note : 3,5/5

Passage choisi : "Jamais une enquête ne lui apportait autant de bonheur qu’en cet instant : quand tout était là, en lui, mais sans ordre. Il se sentait l’égal d’un dieu qui s’apprête à souffler sur un chaos de choses inertes pour y créer une organisation et y faire naître la vie."

Publié dans THRILLERS-POLICIERS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Philippe D 07/06/2021 21:53

Voilà un auteur que je connais très peu. J'ai lu "Le collier rouge" et je pense que c'est tout !

Nathalie 07/06/2021 22:07

Bonsoir,
Une première pour moi cette lectire... Mais comme le policier est sympathique, peut-être pas la dernière ;-)