"Vingt-quatre heures de la vie d'une femme" de Stefan Zweig

Publié le par Nathalie

Après deux livres un peu conséquents en nombre de pages, je me suis dit qu'une petite nouvelle me ferait du bien. J'ai donc choisi Stefan Zweig, que je ne connaissais pas encore. Je ne sais pas pourquoi, mais je croyais que ce patronyme était celui d'un jeune auteur contemporain aperçu parfois à la télévision. Je ne sais pas du tout pour qui je prenais Stefan Zweig, mais je vous livre là cette bizarrerie de mon esprit (et ce n'est pas la moindre...)!!!  ;-)

 

Auteur autrichien du début du XXème siècle, Stefan Zweig nous entraîne dans une pension de famille de la Côte d'Azur. Les pensionnaires y coulent des jours heureux, entre parties de tennis et promenades en bord de mer, jusqu'au moment où ils découvrent avec stupeur que Mme Henriette, la femme d'un des clients, a abandonné son mari et ses filles pour suivre un jeune homme qui n'était à la pension que depuis une journée. Seul le narrateur prend la défense de cette femme et parle d'elle sans la juger, ce qui n'est pas du goût de tout le monde. Son comportement va, cependant, lui attirer la sympathie d'une vieille anglaise très distinguée qui va peu à peu se rapprocher de lui, jusqu'à lui proposer de bien vouloir l'écouter lui narrer une histoire qui a jadis bouleversé, en vingt-quatre heures seulement, son existence.


Nous découvrons donc en même temps que le narrateur, l'histoire de Mrs C..., qui, un jour, au détour d'une table de casino, va faire la connaissance d'un jeune homme qui va la marquer au point qu'elle agisse de manière totalement impulsive et passionnelle.

 

Dans cette oeuvre, l'auteur fait se rencontrer deux personnages solitaires qui vivent une passion qui les isole encore plus et les foudroie. D'une part, Mrs C... veuve depuis de nombreuses années et qui a mis sa vie de femme totalement entre parenthèses. D'autre part, un jeune polonais qui, emporté par sa passion du jeu, a fui sa famille à qui il avait dérobé des biens pour rembourser ses dettes. On écoute Mrs C... nous parler de cette rencontre, des pulsions qui l'ont poussée à poursuivre cette âme tourmentée hors du casino et à lui proposer son aide. On24-heures-dans-la-vie-d-une-femme0001.jpg la voit peu à peu se persuader qu'elle l'a sauvé, arraché à ses démons. On la sent prête à tout quitter pour suivre ce sentiment passionné qui la secoue et la malmène. Et puis, on pressent que ce jeune homme, englué par sa propre passion, qui le ronge et le conduit lentement vers la mort, ne va pas forcément apporter à Mrs C... ce qu'elle attend.

 

C'est un texte fort, et fort bien écrit, que nous propose Stefan Zweig. Cette première lecture me donne envie d'en découvrir plus sur cet auteur. Certains aspects de l'histoire sont un peu datés mais, malgré tout, la thématique reste actuelle et moderne. La passion amoureuse et la passion du jeu sont mises en opposition, tout en étant mises en parallèle. Sacré belle trouvaille de l'auteur !!!

 

Note : 4/5

 

Passage choisi : "Pour ma part, je trouvais plus honnête qu'une femme suivit librement et passionnément son instinct, au lieu, comme c'st généralement le cas, de tromper son mari en fermant les yeux quand elle est dans ses bras. Ainsi m'exprimai-je à peu près ; et dans la conversation devenue crépitante, plus les autres attaquaient la pauvre Mme Henriette, plus je la défendais avec chaleur (à vrai dire, bien au-delà de ma conviction intime!)."

Publié dans Stefan Zweig

Commenter cet article

akialam 16/02/2012 14:49

Un très très beau roman ! Le scène des mains est proprement fabuleuse.

Nathalie 16/02/2012 18:50



Je suis tout à fait d'accord. Quelle description que ce ballet "manuel" !!!


Depuis, je regarde attentivement les mains de mes interlocuteurs...



calou 14/02/2012 09:17

c'est une écriture fantastique, j'ai adoré tous les livres de Zweig découvert à la fac et cette façon de raconter une histoire dans une histoire à la manière d'une construction en poupées
russes...j'aime ! C'est une littérature avec du fond et de la forme, une intelligence acérée et une vision des choses très particulière.
Il y en a plein d'autres à découvrir et c'est chaque fois un nouveau régal ! à tel point que déjà lu et relu tu y reviens !

Nathalie 14/02/2012 18:46



J'ai beaucoup apprécié le premier. Je te dirai ça pour les suivants, mais ça ne va pas être pour tout de suite, car 5-6 livres m'attendent déjà et pas un Zweig dedans ;-)