"Une année chez les français" de Fouad Laroui

Publié le par Nathalie

Voici un  roman de Fouad Laroui, ingénieur, économiste, professeur, éditorialiste..., d'origine marocaine, mais écrivant ses romans en français et ses poèmes en néerlandais. C'est un grand voyageur qui a écrit de nombreux ouvrages dont "Une année chez les français".


Une-annee-chez-les-francais0001.jpg

Il est précisé au début du roman "Ceci est un ouvrage de fiction", mais je ne peux m'empêcher de penser que Fouad Laroui, qui a fréquenté le Lycée Lyautey de Casablanca, tout comme le héros de son livre, a dû, malgré tout, puiser dans le vivier de ses souvenirs, de ses impressions pour établir la trame de son ouvrage.

 

Fin des années 60. Maroc. Mehdi Khatib, 10 ans, est déposé par un oncle, le samedi précédant la rentrée des classes, à la porte du lycée Lyautey de Casablanca avec pour tous bagages, une minuscule valise et un couple de dindons.

Devenu boursier grâce au maître de son petit village qui croit en son intelligence et sa soif d'apprendre, Mehdi va passer une année en tant qu'interne dans ce prestigieux lycée. Une année riche en émotions et en événements pour ce petit garçon émotif, timide et qui ne connaît rien aux moeurs des français. Une année d'apprentissages, scolaires autant qu'humains.

 

Ce petit roman (287 pages) est annoncé en 4ème de couv' comme "un bonbon à dévorer" et je suis bien d'accord avec cette métaphore.

J'ai pris beaucoup de plaisir à lire l'histoire de ce garçon qui débarque dans un lycée, fréquenté par les enfants des riches français de Casablanca, comme s'il arrivait sur une planète inconnue, et découvre ses condisciples et le personnel enseignant comme s'il s'agissait d'une nouvelle peuplade aux rites effrayants et souvent incompréhensibles. Mehdi, qui a passé de nombreuses années au pied de l'Atlas et qui a dévoré de nombreux ouvrages de la littérature française ne connaît rien du monde qui existe au-delà des limites de son village. Son arrivée au lycée Lyautey va donc être un véritable choc pour lui. Ne maîtrisant pas du tout les règles édictées par le lieu et ses occupant, il va très souvent être surpris, voire choqué, par les mots, les gestes, les attitudes de ses camarades et de ses professeurs.

J'ai tout particulièrement apprécié la manière dont Mehdi appréhende les choses, c'est à dire, le plus souvent, de façon décalée par rapport à la réalité. Soit il prend les choses au sens propre, ce qui lui cause quelques frayeurs, soit il essaye d'interpréter à sa manière, en se basant sur ses connaissances littéraires, et cela tombe souvent à côté. L'occasion de scènes cocasses... Mehdi, cousin marocain du "Petit Nicolas" et du "Petit Chose", est un personnage sympathique et émouvant.


Fouad Laroui nous livre un livre sur l'identité qui touche et qui fait mouche. Au travers des réactions des uns et des autres, il va pointer les problèmes liés à l'intégration, mais toujours avec humour et émotion, et sans aucune acrimonie. C'est au lecteur de se faire son opinion...

 

Note : 4/5

 

Passage choisi : "Au cours de la deuxième semaine, le professeur de français annonça qu'il fallait choisir des "activités d'éveil" pour le mercredi après-midi. Cette demi-journée était libre, en ce sens qu'il n'y avait pas de cours, mais il était obligatoire de s'adonner à ces mystérieuses activités. Mehdi, qui entendait cette expression pour la première fois, se demanda avec inquiétude s'il fallait s'endormir pour ensuite s'éveiller. Ou se faire réveiller ? Et par qui ? ( Jenny von Westphalen ?) Et pour quoi ? Tout cela n'était pas clair. Il se sentit découragé et las, alors que la journée avait à peine commencé. Décidément, la vie était semée d'embûches.

Publié dans ROMANS DU MONDE

Commenter cet article

calou 07/02/2013 16:01


Bienvenue c'est toujours un régal de te faire plaisir


biz

Nathalie 07/02/2013 16:57



Encore !!!



NANOU 07/02/2013 15:32


j'ai lu ce livre d'une traite , et l'ai refermé avec tristesse en regrettant ...  de l'avoir déjà terminé !


un petit moment de bonheur à savourer . merci mon P'tit Calou pour ce prêt .

Nathalie 07/02/2013 16:56



Oui, on tourne la dernière page avec un seul regret... que ce soit la dernière !!!



calou 16/01/2013 14:32


un véritable plaisir littéraire à tout point de vue !

Nathalie 16/01/2013 16:11



Oui !!! J'ai beaucoup apprécié le monde que se crée ce petit garçon et celui qu'il imagine à travers ses lectures. Et ni l'un, ni l'autre ne correspondent à la réalité !!! Peuchère...