"Un heureux événement" de Eliette Abécassis

Publié le par Nathalie

"Un heureux événement" m'a été prêté par ma soeur qui est concernée par la thématique du livre puisque enceinte de 5 mois. En plus, avec la sortie du film éponyme de Rémi Bezançon avec Louise Bourgoin et Pio Marmaï en septembre, c'est un livre d'actualité.

 

Eliette Abécassis nous dresse le portrait d'un couple vivant une grossesse et la venue au monde de leur bébé. Le point de vue exprimé est celui de la narratrice, Barbara, qui prépare une thèse de philosophie et vit une belle histoire d'amour avec Nicolas. Un beau jour, ils décident d'avoir un enfant et Barbara nous raconte ce que la grossesse et la venue d'un nouveau né vont bouleverser dans leur vie et surtout dans leur couple.

 

On qualifie la naissance d' "heureux événement", alors que Barbara voit, du jour au lendemain, son univers et ses certitudes basculer. Elle a du mal à s'approprier son nouveau corps, découvre que les "joies de la maternité" ne sont pas toujours aussi évidentes et joyeuses que l'on veut nous le faire croire, et que ses relations avec son compagnon vont peu à peu pâtir de cette envie de donner la vie. En bref, elle découvre que la venue d'un enfant dans le foyer n'est pas qu'une partie de plaisir, comme cela semble pourtant clamé par la société des femmes depuis tous temps.

 

J'avoue que je n'ai pas du tout aimé les premiers chapitres (une quarantaine de pages) qui abordent la période pré-accouchement. J'ai trouvé que l'héroïne était vraiUn-heureux-evenement0001.jpgment immature et inconséquente. Elle semble s'être lancée dans la grossesse sans jamais avoir seulement pensé ou imaginé que la venue d'un enfant allait modifier des choses dans sa vie. J'ai eu l'impression qu'elle voulait cet enfant comme on pouvait vouloir un moelleux au chocolat ou une nouvelle paire de chaussures. Un acte sans conséquences... ou si peu.


A partir du moment de l'accouchement, j'ai trouvé les propos plus sensés même si j'ai eu l'impression d'une accumulation de clichés. Ayant moi-même vécu une grossesse, je sais qu'il existe des désagréments inhérents à cet état physique, mais là j'ai vraiment eu l'impression que la pauvre Barbara cumulait toutes les tares de la primipare !!!


Je ne dis pas qu'il faut absolument verser dans le conte de fée à l'eau de rose. Oui, la grossesse et les premiers mois de l'enfant apportent de nombreux changements, voire bouleversements, au sein d'un couple, mais je pense qu'il ne faut pas non plus dramatiser les choses.

 

Ce livre ne me paraît pas le cadeau idéal à offrir à une femme qui vient d'apprendre qu'elle est enceinte. Par contre, il a le mérite d'exister car il jette, malgré tout, un pavé dans la mare bien lisse et calme des idées que la société se fait en général de la naissance. Et puis, le style d'Eliette Abécassis est très agréable à lire.

 

Note : 2,5/5

 

Passage choisi : " Lors d'une séance de préparation à la naissance, à l'hôpital, je me retrouvai avec une quinzaine de femmes enceintes en train de faire la respiration "du petit chien", à me demander si nous étions encore des humains, ou bien un troupeau. C'était si humiliant de se retrouver ensemble, de voir l'autre comme un miroir déformant, que je suis partie, paniquée, avant la fin de la séance."

Publié dans ROMANS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article