"Un garçon singulier" de Philippe Grimbert

Publié le par Nathalie

J'avais entendu parler de Philippe Grimbert lors de la sortie du film de Claude Miller adapté de son livre, "Un secret". Film que je n'ai toujours pas vu, pas plus que je n'ai lu l'ouvrage de Grimbert (Oups !!!). Et puis, dans la pile des livres qui m'arrivent régulièrement du Sud de notre beau pays par porteurs divers, je découvre dernièrement un petit roman de presque 180 pages intitulé "Un garçon singulier". En couverture, une photo sépia montrent deux jeunes garçons, de dos sur une plage. J'imagine donc un livre sur l'homosexualité. Je le retourne et découvre le texte de 4ème de couverture. J'ai fait fausse route... La singularité appliquée au "garçon" du titre est un effet de style pour qualifier le handicap. D'un côté le handicap social du personnage principal, Louis, et de l'autre, le handicap mental de Iannis, le jeune adolescent dont Louis va brusquement se retrouver en charge. Voici un livre bouleversant et magnifique qui parle d'amour, tout simplement...

 

Un garçon singulier0001

Début des années 70. Paris. Louis, étudiant à la recherche de sa voie, découvre un jour une petite annonce sur un panneau d'affichage de la faculté qu'il fréquente avec désoeuvrement. On recherche un jeune homme pour s'occuper d'un "adolescent singulier" dans une petite ville du Calvados. N'ayant rien de mieux à faire de sa vie et étant attiré par la ville citée, qui est celle des vacances de son enfance, Louis se présente au père de famille qui l'engage et l'enjoint à aller retrouver sa femme et son fils, si particulier, en Normandie. Commence alors pour Louis une aventure humaine qui va le plonger au coeur de lui même et au plus profond de ses souvenirs. Tel un électrochoc, cet engagement qu'il avait pris avec nonchalance va finalement se révéler un formidable moteur qui va le faire avancer et grandir très vite.

 

J'avoue que j'ai été transportée par ce court récit que j'ai découvert envoûtant et profondément beau. Malgré un sujet grave, le handicap, j'ai trouvé ce roman lumineux et d'une vérité magnifique. Le personnage de Louis, qui se cherche, erre et va finalement se découvrir grâce à sa rencontre avec Iannis et sa mère, est un personnage qu'on a envie d'accompagner dans sa lente (re)naissance. Les personnages d'Héléna, la mère écrivain, un brin perverse, mais indéniablement malheureuse de ne pouvoir aider son fils, et de Iannis, jeune homme autiste qui va réussir à créer une relation forte avec Louis bien qu'il ne parle pas, sont également les piliers d'un roman qui suggère plus qu'il ne dit vraiment.

 

Voici une histoire toute en alternance de violence et de douceur qui va confronter le lecteur à sa vision du handicap sans toutefois chercher à le choquer. J'ai énormément apprécié ce moment de lecture même si la fin est trop ouverte pour moi. J'aime mieux quand l'auteur me donne une conclusion ferme et fixe dans ses dernières lignes.

 

Note : 4/5

 

Passage choisi : "Les conversations, les allées et venues des étudiants, les éclats de rire qui résonnaient dans le hall de la faculté laissèrent place au silence. Immobile, je contemplais le petit carré de papier qui venait de se transformer en carte postale, semblable à celles que proposait le tourniquet des Nouvelles Galeries, sur la promenade face à la mer.

Au-dessus du panneau des offres d'emploi subsistait l'une de ces affiches contestataires où clamait le slogan qui prit tout à coup l'apparence d'un message personnel : sous les pavés, la plage de mon enfance venait de me faire signe."

Publié dans Philippe Grimbert

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marie 22/01/2013 10:24


Un très beau roman, sensible, touchant, tendre. Il m'avait beaucoup plu à l'époque. Je le conseille.

Nathalie 22/01/2013 18:33



Oui, oui, moi aussi !!! ;-)



calou 30/12/2012 14:22


et oui un vrai petit chef d'oeuvre de la littérature beau, émouvant, intelligent et surtout un apport important pour chaque lecteur non seulement sur le handicap mais surtout sur lui même et ses
réactions et émotions face à la différence de l'autre


à ne surtout pas manquer, je te le ferais parvenir : les désorientés d'Amin Maalouf


bises 

Nathalie 30/12/2012 19:09



Oui, un très beau livre, très humain !!! Merci encore à mon pourvoyeur marseillais... ;-)


J'attends "Les désorientés" de pied ferme, donc !!!