"Tokyo" de Mo Hayder

Publié le par Nathalie

Livre conseillé par la libraire de la rue Alsace-Lorraine à Sète. Elle a un avis sûr : 2 livres appréciés sur les 2 conseillés !!!

 

La libraire a vu que j'avais déjà choisi dans les rayonnages un thriller de Franck Thilliez et m'a donc proposé "Tokyo" en me précisant qu'il était assez noir, mais très intéressant car basé sur le conflit sino-japonais qui a eu lieu en 1937.

 

J'avoue que je ne connaissais rien, alors, au conflit qui a opposé les japonais aux chinois. Je ne savais pas que les armées japonaises avaient envahi la Chine et perpétré des massacres à la fin des années 30, mais la libraire était très convaincante dans son discours et je suis donc repartie avec le livre.


Tokyo.jpg

Il s'agit de l'histoire de Grey, une jeune femme torturée par l'assurance de savoir quelque chose que tout le monde autour d'elle refuse de croire. Elle arrive à Tokyo dans l'espoir de retrouver un vieux film qui l'aiderait à démontrer qu'elle n'est pas folle et que ce qu'elle est assurée de savoir est bien une réalité. Seul un vieil homme, rescapé d'un massacre, est en mesure de l'aider. La quête de Grey va la mener loin : club à hôtesses, yakuzas et rencontre avec un étrange infirme surveillé très étroitement par une nurse monstrueuse.

 

Ce thriller est un pur régal. D'un côté, on suit les pérégrinations, très mouvementées, de Grey dans Tokyo et, de l'autre, on revit, dans de nombreux "flash-backs", le fameux massacre dont Grey recherche la trace filmée.

 

Cet ouvrage a reçu le Grand prix Littéraire des lectrices de Elle et je comprends vraiment pourquoi. Le rythme est nerveux, l'histoire bien documentée et l'enchaînement des événements nous entraîne dans un vrai tourbillon.

 

Note : 4,5/5

 

Passage choisi : "Finalement, après avoir passé dix minutes à étudier les pages de mon plan sans arriver à la moindre décision, je rangeai le tout, mis mon sac en bandoulière, fermai les paupières et tournai sur moi-même en comptant à haute voix. A vingt-cinq, je rouvris les yeux et, sans faire attention aux regards étonnés des autres piétons, je partis droit devant moi."


 

Publié dans Mo Hayder

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article