"Soirée Sushi" d'Agnès Abécassis

Publié le par Nathalie

Petit roman de 180 pages en Livre de Poche, "Soirée sushi" est le deuxième roman d'Agnès Abécassis que je lis après "Chouette, une ride !" (ici) . Il s'agit d'un ouvrage classable en Chick-lit, c'est à dire un ouvrage qui raconte avec humour et dérision les déboires sentimentaux d'une héroïne féminine.


soirée sushi

Rebecca Carensac (Ça sonne mieux que Rebecca Dragibus !), auteur de bandes-dessinées, possède deux ex-maris, deux filles adorables, une chienne et surtout une bande de copines avec qui elle partage ses sentiments sur les hommes et la vie en général.

Se retrouvant à l'occasion d'une soirée sushi, Rebecca, Hortense, Séraphine et Rubis vont pouvoir tailler un costume aux ex-hommes de leur vie, se lamenter sur leur difficile vie de célibattante, s'inquiéter pour leur progéniture, le tout en buvant du champagne et en engloutissant yakitoris et autres makis.

 

Voici un petit livre qui se lit très vite et facilement et qui apporte un peu de soleil dans une météo actuelle plutôt grise. L'humour d'Agnès Abécassis épingle tout à la fois les hommes et les femmes, et elle le fait avec vivacité. L'écriture est rapide et actuelle. Les personnages bien croqués, même si parfois à la limite de la caricature.

 

Chaque chapitre est consacré à un personnage bien particulier mais il y a, en fil conducteur, la narration de cette fameuse soirée sushi avec ses origines, son déroulement, et ce qui en découlera.

 

Une lecture sympathique pour passer un moment de détente et d'amusement en compagnie de ces femmes qui pleurent, qui rient, qui ont peur de l'amour mais rêvent toutes du prince charmant. Une petite bulle pétillante et légère qui détend l'atmosphère et accroche un sourire aux lèvres le temps de quelques pages. C'est déjà ça...

 

Note : 2,75/5

 

Livre-voyageur déposé le 03/04/13 devant le Mac Donald de St Maur des Fossés vers 14h00.

 

Passage choisi : "Pas envie de déclencher une histoire d'amour. C'est vrai, quoi, ça ne sert à rien, l'amour !

Ça finit de toute façon un jour ou l'autre, après on se sent abandonnée, triste, comme une loque fripée qui vieillira seule entourée de ses chats (penser à acheter des chats). Voire, dans les cas ultimes, on peut même aller jusqu'à se sentir déprimée.

A quoi bon commencer, puisque je sais, de façon certaine, que ça se terminera ?

On est pas mieux, tranquille, sans montagnes russes émotionnelles ?"

Publié dans Agnès Abécassis

Commenter cet article

Marilyne 15/05/2013 16:56


Coucou


j'adore Agnès Abécassis car je suis de sa génération et ses référence sont les miennes si je puis dire!!


Vous devriez lire "Tribulations d'une jeune divorcée" et "au secours il veut m'épouser", ces 2 romans sont encore plus drôles!!!!

Nathalie 15/05/2013 17:32



Coucou !!


Merci pour le tuyau. Il s'avère que je les ai lus à leur sortie mais qu'à l'époque mon blog n'existait pas encore... J'avais trouvé ces lectures sympas et très en phase avec notre époque. Un peu
de légéreté et d'humour dans ce monde de brutes, c'est agréable.


Bonne lecture !!!


PS : merci pour le conseil lecture (Preston & Child) j'essaie dès que ma PAL diminue un peu ;-)



ann-chou 07/04/2013 21:22


bon voyage aux sushis!! un livre léger, sympa!

Nathalie 07/04/2013 21:38



L'avantage avec ces sushis là (c'est dur à dire très vite !!!) c'est qu'ils ne sont pas périssables et voyagent donc bien (enfin, je l'espère!!!).



Marie 05/04/2013 12:50


C'est comme les sushis, léger, et ça se mange sans faim, mais ce n'est pas une lecture gastronomique. Juste un peu de fraîcheur dans ce monde de brutes.

Nathalie 05/04/2013 23:00



Oui, oui. La métaphore est parlante !!! ;-)