"Parce que je t'aime" de Guillaume Musso

Publié le par Nathalie

Ouvrage lu il y a, déjà, quelques temps et retrouvé par hasard en rangeant un peu ma bibliothèque. Ce que j'aime chez Musso, c'est que c'est facile à lire, ça détend et c'est toujours plein de bons sentiments. Pour moi, c'est une lecture de choix pour les vacances d'été.

Parce-que-je-t-aime0001.jpg

Comme d'habitude, l'auteur nous entraîne dans un univers de mystère et de suspense.

Los Angeles, une petite fille de cinq ans disparaît dans un centre commercial. Les parents de Layla sont dévastés par ce drame et leur couple ne survit pas à cette terrible épreuve. Cinq années passent et Layla refait surface à l'endroit même où elle a disparu. Son mutisme étrange amène de multiples questions : où était-elle ? avec qui ? pourquoi ce retour au bout de cinq années ?

Comme de coutume, Guillaume Musso nous livre une histoire d'amour dans laquelle se mêlent habilement le mystère et l'analyse des sentiments humains. Et comme toujours, il nous conduit vers un dénouement très inattendu.

J'ai trouvé ce roman agréable à lire. J'avoue que j'aime bien me retrouver en tête à tête avec un Musso de temps en temps car j'y retrouve le merveilleux qui faisait les contes de fées de mon enfance. C'est plein de bons sentiments, le surnaturel n'est jamais très loin et on est certain de finir sur un happy end surprenant. Que demande le lecteur sur son transat l'été ? Rien de plus...

Note : 2,5/5

Passage choisi : "C'est bizarre. On dit parfois qu'au moment de mourir, on revoit en accéléré les moments importants de notre existence. Nicole, elle, ne visualise qu'une scène : une plage qui s'étend à perte de vue, déserte, à l'exception de deux personnes qui agitent joyeusement la main dans sa direction. Elle voit distinctement leurs visages. Le premier est celui du seul homme qu'elle ait jamais aimé et qu'elle n'a pas su retenir. Le second est celui de sa fille qu'elle n'a pas su protéger."

Publié dans Guillaume Musso

Commenter cet article

Marie 11/11/2011 22:04


Petite lecture sympa. Du vrai Musso :-)