"Où on va, papa ?" de Jean-Louis Fournier

Publié le par Nathalie

Quatrième des quatre livres achetés en janvier... Sur la quatrième de couv', je vois qu'il a reçu le prix Fémina en 2008 et j'y lis deux critiques prometteuses du Nouvel Obs' et de L'Express. Voilà comment je me suis retrouvée à lire "Où on va, papa ?"

 

C'est un court livre qui se lit rapidement. L'auteur nous parle de ses deux enfants handicapés à 80% qui sont arrivés à 2 ans d'intervalle dans sa vie, et de sa relation avec eux, de son ressenti de parent face à cette double "punition divine". Il nous narre avec un humour particulier ses pensées et émotions. On sait qu'il existe une mère, mais elle reste anonyme et sans existence concrète. Il y a également une petite soeur qualifiée de "normale" par l'auteur, mais dont on ne sait pas grand chose.


Ou-on-va-papa0001.jpg

Je dois avouer que j'avais envie de sourire, et parfois de rire, lors de ma lecture mais, en même temps, j'étais émue et triste en pensant à ce que Jean-Louis Fournier nous dévoilait de sa vie et de celle de ses fils.

J'ai appris, au fil des pages, que je connaissais, malgré moi, l'auteur puisqu'il est l'inventeur de "La Noiraude" et de "Antivol", deux dessins animés que j'affectionnais petite. J'ai donc voulu en savoir un peu plus sur lui et je suis allée surfer sur la toile. Et là, je découvre avec stupeur que ce que je prenais pour un roman autobiographique semble n'être qu'un roman tout-court.

J'ai atterri, de lien en lien, sur le blog de la mère des deux enfants qui dit que de nombreuses choses sont fausses dans ce livre et qu'il s'agit principalement de la vision de l'auteur. Elle dément ainsi le physique ingrat des enfants (photos à l'appui), l'absence de sourires et de rires, l'absence de fête de Noël... et j'en passe. Je dois dire que je suis tombée des nues...

 

Mon ressenti de cette lecture a ainsi été modifié par cette découverte. Ce livre que je trouvais plein d'un humour féroce que je mettais sur le compte de la situation, et derrière lequel je pensais sentir amour et tendresse, ne me semble plus qu'un livre racoleur. En lisant cet ouvrage, on a l'impression que seul le père avait des relations avec ses garçons puisqu'il annonce rapidement que sa femme les a quittés. On a l'impression que c'est un homme très courageux de devoir assumer ce quotidien avec des enfants "qui ont de la paille dans la tête" alors, qu'en fait, ils vivaient dans un institut et ne passaient que quelques week-end avec lui. Jean-Louis Fournier endosse le beau rôle et moi, lectrice, j'ai contribué à cela, malgré moi. Je suis déçue... Remarquez, c'est sûr qu'en terme de marketing, le père super héros à l'humour noir, c'est plus vendeur. Peut-être cet ouvrage était-il un moyen pour lui d'exorciser ses démons, mais dans ce cas, j'aurais voulu le savoir avant de le commencer... Et ainsi, je l'aurais pris pour ce qu'il est vraiment, un récit pas très intéressant écrit à l'acide et qui est une vision très partiale du handicap.

 

Note : 1/5

 

Passage choisi : "Un père d'enfant handicapé doit avoir une tête d'enterrement. Il doit porter sa croix, avec un masque de douleur. Pas question de mettre un nez rouge pour faire rire. Il n'a plus le droit de rire, ce serait du plus parfais mauvais goût. Quand il a deux enfants handicapés, c'est multiplié par deux, il doit avoir l'air deux fois plus malheureux."

Publié dans ROMANS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Evelyne 30/06/2013 15:27


C'est l'auteur des petits épisodes de la célèbre vache "La noiraude", triste et désabusée......

Nathalie 30/06/2013 20:06



Ah, la Noireaude !!! Quel moment de plaisir quand j'étais petite.


"Allo docteur, c'est la Noireaude !"



Evelyne 30/06/2013 15:26


"Veuf" est un joli livre de souvenirs d'un couple ordinaire. Quelques pointes d'humour et beaucoup de nostalgie.....

Nathalie 30/06/2013 20:05



Pas encore lu à ce jour, j'avoue...



sylvie 15/02/2012 14:22

Je n'ai pas "senti" ce livre et ne l'ai pas acheté...Mais j'avais adoré "Mon dernier cheveu noir" du même auteur.Sur le thème de la vieillesse et bourré d'humour.

Nathalie 15/02/2012 15:55



Je me suis basée sur la quatrième de couverture qui était assez engageante...


Erreur de ma part... J'ai horreur d'être manipulée donc je suis énervée après cette lecture !!!


On m'a parlé de "Veuf" il y a quelques mois et je me demande si je vais le lire ou pas...