"Mort aux cons" de Carl Aderhold

Publié le par Nathalie

Livre emprunté le mois dernier chez ma soeur et son mari lors d'une séance de "loulette-sitting". J'ai été attirée par la couverture aux couleurs vives et, ensuite, le titre m'a donné une envie irrésistible de le lire !!! Faut dire qu'il est accrocheur...

 

Il s'agit du premier roman de Carl Aderhold. Son narrateur, trentenaire, marié et fauché, car alternant phases de chômage et d'intérim, nous raconte en 30 chapitres et 141 points la mission de tueur de cons qu'il s'est auto attribué.


Un beau soir, regardant une émission abrutissante, il jette le chat de la voisine par la fenêtre, ce qui a pour conséquence de le tuer. Il se sent alors investi d'une mission car il se rend compMort-aux-cons0001.jpgte que ce meurtre crée du lien social dans son immeuble. Il va donc entreprendre de s'attaquer aux animaux de compagnie des environs jusqu'au jour où il va sentir que sa vraie mission ne concerne pas les animaux mais leurs maîtres qui se comportent souvent comme de vrais cons. A partir de là, il va se mettre à chercher ce qui définit le con. Il observe, analyse, classifie et bien entendu, tue à tour de bras concierge, voisin, chef de services et autres personnes qu'ils rangent, selon ses critères, dans cette catégorie. Il va même jusqu'à consulter un  psy, qui ne le prenant pas au sérieux, l'aide à y voir plus clair dans ses motivations. Le narrateur va même jusqu'à sympathiser avec le commissaire Marie qui enquête sur les mystérieuses disparitions qui se font de plus en plus nombreuse autour de lui et ils se mettent à débattre de la connerie humaine, créant une classification digne d'un scientifique : le con joint, le con sanguin, le con disciple... Finalement, le narrateur va commettre son meurtre de trop, celui qui le rangera définitivement dans le groupe de ceux qu'il cherche à éradiquer de la surface de la Terre.

 

Ce roman est une fable philosophique sur la connerie. L'auteur nous emmène dans un univers absurde où l'humour est présent. L'étude de la connerie par le narrateur est l'occasion de décrire les petits travers des Hommes. On y reconnaît volontiers son voisin, sa coiffeuse ou son chef, mais on souhaite bien entendu ne faire partie d'aucune des catégories énumérées par le narrateur.

 

J'ai pris un plaisir jubilatoire à lire ce livre car, comme tout un chacun, je croise parfois des gens que je catalogue dans la rubrique "con". Par procuration, j'ai donc pu imaginer la mort que le narrateur aurait pu choisir pour eux s'il les avait également côtoyés. J'ai trouvé la narration un peu répétitive et prévisible, cependant cela ne m'a pas empêchée d'aller jusqu'au bout et de m'amuser.

"Quand on est con, on est con" disait Brassens, moi je pense qu'on peut le devenir en cours de route. Mais, sachant qu'on est toujours le con de quelqu'un, mieux vaut se méfier... car le narrateur du roman est anonyme et ne s'est jamais fait prendre par les forces de l'ordre, donc qui sait, peut-être est-ce notre nouveau voisin ???!!! ;-)°

 

Note : 3,5/5

 

Passage choisi : "Il me fallait donc absolument parvenir à élaborer une définition qui soit à la fois générale et précise afin que :

1) je puisse l'appliquer sans avoir à me poser à chaque fois trop de questions ou de cas de conscience;

2) aucun con ne passe à travers les mailles de mon filet.

Consacrant désormais mon énergie à tenter de définir le con, je m'attelais au recensement des signes de connerie qui avaient pu être répertoriés par le passé et qui pourraient ainsi me mettre sur la piste."

Publié dans ROMANS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

calou 19/12/2011 17:18

présentation exemplaire si il en fût ! ! ! un vrai régal qui ouvre l'appétit comme tout bon apéritif !
félicitation pour cette mise en bouche excellente...j'ai très envie de le lire car moi même con devant l'éternel je rêve depuis des décennies d'exterminer les cons + con que moi !
au fait ma biche c'est quoi une "loulette-sitting"?
bisous

Nathalie 19/12/2011 17:56



Titre accocheur, n'est-ce pas ??? Je savais que ça allait te plaire un tel sujet


Le "loulette-sitting", c'est du baby-sitting de Loulette, c'est à dire quand je garde ma nièce !!!