"Mille Soleils Splendides" de Khaled Hosseini

Publié le par Nathalie

Livre qui m'a été prêté par mon réseau sudiste l'été dernier, mais que je n'avais pas encore ouvert, et qui m'a été offert, il y a une semaine, par une personne de mon entourage. Ce doublon était un signe. Il me fallait lire "Mille Soleils Splendides" de Khaled Hosseini...

 1000 soleils splendides

Ecrivain américain d'origine afghane, installé en Californie, fils d'un diplomate et d'une professeur de farsi, Khaled Hosseini suit les affectations de sa famille pendant sa jeunesse. En 1980, plutôt que de retourner en Afghanistan, pays occupé depuis 1979 par les Soviétiques, les Hosseini obtiennent l'asile aux États-Unis.

Après une licence de biologie et des études de médecine, Khaled Kosseini devient interne en médecine en 1996. En 2001, parallèlement à son métier, il commence l’écriture de son premier roman. Le livre sort en 2003 aux États-Unis, sous le titre "Les Cerfs-volants de Kaboul", et bénéficie alors d’un extraordinaire bouche à oreille. Traduit dans plus de 70 pays, vendu à plus de 15 millions d'exemplaires dans le monde, acclamé par la critique et adapté au cinéma, ce roman ne tarde pas à devenir un véritable phénomène international. Un succès qui ne se dément pas en France : parus aux éditions Belfond, en 2005, "Les Cerfs-volants de Kaboul" ont été récompensés du Prix RFI et du Grand Prix des Lectrices Elle en 2006. Dès sa sortie en 2007, son deuxième roman, "Mille Soleils Splendides", s’est classé dès sa sortie sur les listes des meilleures ventes aux États-Unis et en Europe.

 

Roman de 404 pages, "Mille Soleils Splendides" raconte, sur trente ans, la vie de deux femmes, Mariam et Laila en Afghanistan, alors que le pays est déchiré par les conflits successifs.

 

Mariam se voit contrainte d'épouser un homme plus vieux qu'elle à peine entrée dans l'adolescence. N'arrivant pas à lui donner un héritier, elle doit vivre en subissant sa violence et son mépris. Mais, un beau jour, son mari recueille une petite voisine, Laila, et l'épouse. Mariam est jalouse devant cette rivale à la beauté somptueuse, d'autant plus que celle-ci donne rapidement naissance à un enfant. Face aux coups et aux humiliations, les deux femmes vont peu à peu se rapprocher pour faire front contre leur situation de femmes soumises et opprimées. Et s'il fallait fuir l'Afghanistan pour retrouver la liberté ? Et si l'amitié, la solidarité et l'amour pouvaient aider à franchir bien des obstacles ?

1000-soleils-splendides-20001.jpg

"Les cerfs-volants de Kaboul" m'avaient bouleversée tant par sa thématique que par son écriture. Il en est de même pour "Mille Soleils Splendides" qui est un émouvant plaidoyer contre la condition des femmes en Afghanistan. L'auteur parvient magnifiquement bien à parler de ce pays sacrifié et détruit par les guerres, tout en nous entraînant sur le chemin de deux femmes courageuses qui veulent s'affranchir du poids que la tradition et les hommes font peser sur leurs épaules.

C'est un livre émouvant qui fait la part belle au courage, à l'amitié, à la loyauté, à l'amour. On pleure avec Mariam et Laila, on frémit avec elles, on les soutient d'un bout à l'autre du récit qui se veut poignant et réaliste. On se réjouit devant leurs petits bonheurs et on loue leur tenacité face à l'autorité brutale que la société afghane leur impose.

A lire absolument car Khaled Hosseini est un magnifique conteur...

 

Livre-voyageur déposé au "Chat Teigne" à St Maur le 11/07/13 à 18h30.

 

Note : 4,75/5

 

Passage choisi : "Mariam regarda les flocons de neige tournoyer devant la fenêtre en se rappelant les paroles de Nana : chaque flocon est en réalité un soupir poussé par une femme accablée, quelque part dans le monde. Toutes ces plaintes silencieuses montaient au ciel et y formaient des nuages de plus en plus gros, jusqu'au moment où ils se brisaient en minuscules fragments qui tombaient sans bruit sur la terre.

"C'est pour rappeler aux gens ce que toutes les femmes comme nous peuvent endurer, avait-elle ajouté. Sans jamais se plaindre, en plus"."

Publié dans Khaled Hosseini

Commenter cet article

calou 12/07/2013 09:06


rien à redire...un livre qui reste dans la mémoire du lecteur...! comme son précédent...


certaines oeuvres après plusieurs années ont besoin d'une piqure de rappel...


ces 2 là non...des livres qui se gravent d'eux mêmes dans l'esprit et le coeur du lecteur


et l'extrait choisit résume bien toute la portée poétique de cette oeuvre


bis


 

Nathalie 12/07/2013 10:37



Une oeuvre poignante et poétique qui parle d'une dure réalité mais une oeuvre qui fait mouche et qu'on ne peut oublier, c'est certain.


Bizz