"Les tribulations d'une caissière" de Anna Sam

Publié le par Nathalie

Petit livre acheté il y a 2 ans suite à une interview de l'auteur dans une émission de télé sur laquelle je venais de zapper.

 

Anna Sam expliquait au journaliste que malgré des études universitaires, elle avait travaillé comme caissière en supermarché pendant huit ans car elle n'arrivait pas à trouver d'autre emploi. Forte de cette expérience, elle avait décidé de raconter les anecdotes vécues au quotidien, dans un livre, se créant ainsi un travail à la hauteur de ses ambitions.

 

Elle était en train de raconter celle de la dame qui passe à sa caisse et qui, la montrant du doigt, dit à son enfant : "Tu vois, si tu ne travailles pas bien à l'école, et bien tu seras caissière comme la dame ! ". Elle avait envie de lui hurler, à cette femme Tribulations d'une caissièreguère informée de la réalité économique de notre pays concernant l'emploi et les diplômes, qu'elle, elle avait bien travaillé à l'école, et que cela ne l'empêchait pas de voir des codes barres lui passer sous les yeux à longueur de journée quand ce n'ét ait pas des clients désagréables, pressés ou ne la voyant même pas.

 

En tournant les pages, on a l'impression d'être en plein supermarché, au côté d'Anna. De son embauche à la publication de son livre, on vit avec elle la découverte du métier, la rencontre avec la cliente scotchée à son portable, celle qui ne contrôle plus ses enfants ou le client "collant" qui distribue ses crottes de nez. On entend les "bip bip" du scanner lors du passage des articles et on s'amuse de ces moments savoureux pour nous, lecteur, mais qui doivent être pénibles à vivre au quotidien pour le personnel de caisse.

 

Ce livre est agréable à lire même s'il ne laisse pas un souvenir impérissable, mais il m'a permis pendant quelques instants de me mettre à la place d'Anna. J'avoue que, même si j'ai toujours été polie avec la dame (comme Môman me l'a appris), aujourd'hui je ne peux m'empêcher d'en ajouter un peu dans la politesse et le sourire, ne serait-ce que pour compenser le manque de respect de la cliente précédente ou de celle qui me succédera !!!

 

Note : 2/5

 

Passage choisi : "Vous êtes coquette, vous détestez les uniformes ? Je suis dans le regret de vous rappeler que la caissière, même derrière sa caisse, doit pouvoir être immédiatement identifiée par le client comme étant bien... une caissière. Donc, afin d'éviter toute confusion : tenue de travail obligatoire. Et puis, sans elle, comment sentir que vous faites partie d'une grande famille, celle de l'enseigne pour laquelle vous travaillez ?"

Publié dans DIVERS

Commenter cet article

Marie 29/11/2011 12:38

Sympa et marrant. Le film va bientôt sortir en salle...

Nathalie 29/11/2011 18:46



Oui, j'ai appris ça. Faut voir ce que ça donne...