"Les profs - T15" de Pica, Mauricet & Erroc

Publié le par Nathalie

Voici le quinzième tome d'un bande-dessinée humoristique scénarisée par Erroc (Gilles Corre) et mise en images par Pica (Pierre Tranchand) et Mauricet. D'abord publiée dans Le journal de Mickey, elle parut sous forme d'albums, publiés chez Bamboo, à partir de 2000.

Profs T150001

L'univers professoral est caricaturé avec humour dans cette BD qui est constituée de planches indépendantes racontant des morceaux de vie du lycée Philippe Rodrigue Octave Fanfaron. Le corps enseignant y est représenté par des figures emblématiques telles que le proviseur, le délégué syndical, la prof proche de la retraite, le jeune stagiaire fraîchement sorti de l'IUFM...

C'est avec bienveillance mais cependant un regard moqueur que les personnages sont tournés en dérision et représentent les stéréotypes chers à ceux qui connaissent le monde de l'enseignement de l'extérieur, par le prisme des médias. Il est vrai que connaissant cet univers, je n'ai pu m'empêcher d'y voir, parfois, des aspects réalistes, mais dans sa généralité, je trouve que les professeurs sont plutôt égratignés dans cette série. L'effet loupe est utilisé pour amuser et divertir en pointant du doigt les travers habituellement attribués à ceux qui enseignent : être un gréviste acharné, vouloir plus de vacances... D'un autre côté, pour faire contrepoids, les auteurs introduisent aussi dans leur scénario des revendications fréquentes des enseignants : avoir moins d'élèves, un meilleur salaire, se sentir soutenu par sa hiérarchie...les profs 20001

 

Découverte il y a quelques années avec les premiers tomes, qui m'ont beaucoup amusée, j'avoue avoir ressenti un certain essouflement à la lecture de ce quinzième numéro. Certaines histoires m'ont toutefois arrachées des sourires amusés même si je trouve qu'il devient difficile de renouveler les gags et les situations.

 

Note : 2,75/5

Publié dans BD

Commenter cet article

Marie 29/01/2013 12:43


Même sentiment de lassitude au bout de quelques albums. C'est le problème avec des BD qui ciblent une profession ou un milieu précis, les gags ont du mal à trouver une nouvelle fraîcheur au bout
d'un moment.

Nathalie 29/01/2013 19:09



Effectivement, un peu ça va... beaucoup, ça peu lasser...