"Les ombres de la nuit" de Thomas H. Cook

Publié le par Nathalie

Lors de mon week-end estival annuel chez mes amis de Gisors, j'ai pris l'habitude (depuis l'an dernier !) de lire un livre de leur bibliothèque pour en faire un article. Après "Je ne le répéterai pas " de Gino Levesque l'an dernier (ici), voici "Les ombres de la nuit" de Thomas H. Cook, polar paru en 2002 à L'archipel et au Livre de poche en 2005.


Les ombres de la nuit

Etats-Unis, 1937, en plein coeur de la grande dépression. Une petite ville du Maine, Port Alma. Deux frères très différents, Cal et Billy. L'un est raisonné, l'autre passionné. Leur univers réglé comme du papier à musique va exploser à l'arrivée de Dora March. Venue par l'autocar, un jour, seule, elle ne possède que ses vêtements et une paire de magnifiques yeux verts. Quand les deux frères s'éprennent d'elle et que Billy va être retrouvé assassiné, baignant dans son sang, Chase se met en chasse de Dora qui a disparu. Mais parfois, les apparences sont trompeuses...

 

Je ne connaissais pas Thomas H. Cook, mais je suis bien heureuse que mon choix, guidé par le hasard, se soit porté sur un ouvrage de cet auteur. Ce roman noir à souhait avec des rebondissements et un dénouement très inattendu s'est lu vite et agréablement. L'auteur nous dépeint avec brio et force la nature humaine et les sentiments dans cette lutte acharnée entre passion et raison. Le personnage de Dora est mystérieux et énigmatique à souhait, ce qui apporte une certaine tension tout au long des pages. Thomas H. Cook sait à merveille rendre compte de l'âme humaine et de ses tourments, et la relation quasi fusionnelle entre les deux frères que tout semble opposer est vraiment bien mise en scène.
 

Note : 4/5

 

Passage choisi : "« Cette affaire, j'en avais entendu parler toute ma vie. Simon Phelps et sa femme avaient été sauvagement massacrés, leur fille Abigail emmenée dans la cabane du jardinier et assassinée, la grande maison incendiée. Je me souvenais même du nom du coupable. » 

Publié dans THRILLERS-POLICIERS

Commenter cet article

David 24/07/2013 20:49


Rien à voir avec l'autre livre ! Ma bibliothèque est éclectique ! :-)

Nathalie 25/07/2013 12:43



De l'éclectisme,, il n'y a que ça de vrai !!! ;-)