"Les encombrants" de Marie-Sabine Roger

Publié le par Nathalie

"Les encombrants" de Marie-Sabine Roger

Samedi 12 mai - Librairie l'Eclectique à La Varenne - Séance de dédicace avec Marie-Sabine Roger pour la sortie de son dernier livre. Je découvre cet auteur qui a également écrit "La tête en friche", adaptée au cinéma par Jean Becker, avec Gérard Depardieu et Gisèle Casadesus. Une petite discussion sympathique, une tasse de thé et quelques parts de gâteau au chocolat plus tard, je suis repartie avec deux ouvrages dédicacés : "Les encombrants", et, bien entendu, le dernier ouvrage publié, "Bon rétablissement".

"Les encombrants" est un petit recueil composé de sept nouvelles dont la thématique est la vieillesse. On partage un moment d'intimité, on s'émeut, on se révolte, on s'indigne ou on s'attendrit à la lecture de ces histoires dans lesquelles le personnage central, une personne âgée, est raconté par un membre de son entourage (animal de compagnie, enfant...) ou par le narrateur. Ainsi, au fil des pages, on croise une fille qui a du mal à comprendre sa mère, une infirmière de maison de retraite qui a une manière toute personnelle de s'occuper des pensionnaires récalcitrants, un vieux monsieur qui aime beaucoup les roses ou, encore, une centenaire qui articule mal mais a conservé une excellente mémoire.

Marie-Sabine Roger a su dépeindre avec tendresse, mais également avec réalisme, ces parcelles de fin de vie, ces petits moments où la vie ressemble à nouveau à l'enfance, où les souvenirs s'emmêlent, les gestes se font moins précis et le regard moins vif. Elle nous renvoie à notre propre vision de la vieillesse et à notre relation aux personnes âgées de notre entourage.

Les-encombrants0002.jpg

J'ai été émue par la première nouvelle, "Eliette et Léonard", qui nous fait entrer dans l'intimité d'un couple original et attachant. "Une garde de nuit" m'a définitivement persuadée que je ne voulais jamais finir mes jours dans une maison de retraite (ou en tout cas, si j'ai le choix, pas sous la garde d'une Mme Lemasson !!!) et "On n'a pas tous les jours cent ans" et "Comment fait-elle?" m'ont touchée et amusée à la fois.

Ce recueil est écrit dans un style agréable et facile à lire. Marie-Sabine Roger manie habilement la langue afin de nous entraîner dans un réalisme bouleversant sans nous le rendre toutefois complètement intolérable car elle y glisse de jolies descriptions et de légères touches d'humour. Le titre et le thème peuvent paraître rébarbatifs au premier abord, mais il n'en est rien car au cours de notre voyage dans l'univers du troisième ou du quatrième âge, on est traversé par une multitudes de sentiments et par une foule de réflexions. Un livre qui bouleverse, un livre qui attendrit, un livre qui fait réfléchir, bref, un livre comme je les aime...

Note : 4/5

Passage choisi : "Les vieux l'ont toujours attendrie. Ils sont vulnérables, émouvants. Arrivés là où ils sont, à leurs tout derniers pas, à leur tout derniers mots, ils la touchent. Elle s'apitoie sur eux et sur leurs tremblements. Sur leurs hésitations, leurs gestes malhabiles. Elle les voit comme de vivants et précieux fossiles, de pauvres éléphants. Elle voudrait alléger leur charge. Les aider à porter ce fardeau de bois mort et casant qu'est devenu leur corps."

Publié dans Marie-Sabine Roger

Commenter cet article

Philippe D 24/10/2016 19:59

Petit à petit, je découvre les livres de M-S Roger. Je viens de terminer ce recueil de nouvelles qui m'a un peu bousculé, dérangé,... Les histoires sont pourtant, j'en suis sûr, proches de la réalité, triste réalité !
Un livre beaucoup moins optimiste que les autres que j'ai lus de l'auteure !

Nathalie 24/10/2016 20:46

Merci pour votre visite. Je n'ai lu que 2 ouvrages de M.S. Roger et les thèmes étaient un peu lourds mais elle sait faire passer les émotions avec pudeur et sincérité donc ce n'est pas plombant. Bonnes lectures

Ursula 22/05/2012 20:16

Un joli livre plein de sentiments. On rit un peu (et parfois jaune) mais les larmes ne sont pas loin.
J'avais beaucoup aimé "la tête en friche" du même auteur. Elle écrit toujours sur les personnes faibles et c'est toujours émouvant.

Nathalie 25/05/2012 20:17



Je suis d'accord !!! Ce sont des histoires émouvantes et belles à la fois...