"Les couplets" de Claire Castillon

Publié le par Nathalie

Claire Castillon est une écrivaine française qui publie des romans et des nouvelles depuis le début des années 2000. "Les couplets", paru en 2013, est un recueil de 36 nouvelles qui abordent, à travers l'amour, le sexe, la rupture, bref le quotidien, les différentes facettes de la vie conjugale.


Les couplets

Claire Castillon raconte le couple, mais elle ne raconte pas le couple heureux, amoureux, qui roucoule et s'épanouit. Elle raconte les affres de la vie à deux. Les ruptures, les tromperies, les mesquineries, les solitudes... En fait, se sont ses personnages qui parlent, qui se racontent. Ils se livrent à des confidences le plus souvent tristes et amères. La femme frigide, l'homme adultère, celle qui ne supporte plus son mari, celui qui voudrait quitter mais n'en a pas le courage... Autant de portraits tracés avec une plume acide. Une plume qui tranche dans le vif comme un scalpel dans la chair.

 

Voici un livre dont j'ai trouvé les textes inégaux mais qui a le mérite de mettre le doigt là où ça fait mal. Un livre à lire si son couple va bien ou si on est célibataire. Pour se rassurer... Un livre à ne surtout pas offrir à de jeunes amoureux car ces nouvelles chantent la désillusion conjugale, l'essoufflement de la vie maritale.

 

Certaines nouvelles m'ont amusée ("L'engagement", "La bonne distance", "Aveuglement'...)  mais d'autres m'ont agacée ou mise mal à l'aise ("Surprise", "Piment", "Rhett Butler"...) pas forcément à cause du sujet traité mais parfois surtout à cause du style employé. D'autres, par contre, m'ont interpellée par la justesse de leur vision ("Honfleur", "Le foyer", "Famille recomposée"...).

 

Note : 3/5

 

Passage choisi : "Tu es le sosie de l’homme de mes rêves", a-t-elle écrit en pattes de mouche sur cet haïku. Mais je vais faire comme si je n'avais rien lu. C'est tarte. Et ce matin, j'aime toujours l'idée d'être libre. A midi, je laisserai sans doute monter le vide, je souffrirai d'une certaine solitude. Je reviendrai peut-être sur mon bien-être de célibataire. Après, je l'appellerai. Et ce soir, je serai pris. J'ai dit Peut-être ! Par Carole, le sosie de la femme de ma vie. Un sosie pour commencer, ça n'engage à rien, c'est ça qui peut être bien."

Publié dans ROMANS

Commenter cet article

DIEGO 13/05/2013 18:57


Un petit livre très acide, la plupart des nouvelles font naître un sourire involontaire.

Nathalie 13/05/2013 19:32



Acidité maximum !!! Mieux vaut avoir une vision du couple positive pour garder le moral lors de
la lecture. En même temps, tellement de vérités sont exprimées... Il est vrai que j'ai maintes fois souri, mais parfois un peu jaune...