"Le scorpion" de Marini & Desberg -Tomes 1 à 10

Publié le par Nathalie

Si vous aimez les héros ténébreux au charme mystérieux et prompt à se mettre dans les ennuis jusqu'au cou, lisez la bande dessinée de fiction historique "Le Scorpion", créée, à la fin des années 90, par Stéphane Desberg (scénariste) et Enrico Marini (dessinateur). Un savant mélange de cape et d'épée, d'histoire et d'aventures.


Le scorpion

Cette saga se déroule à Rome à la fin du XVIIIème siècle. Le personnage principal, Armando Catalano, est surnommé le Scorpion à cause d'une tache de naissance qu'il possède sur l'épaule droite et qui est le symbole de "La Marque du Diable" (Tome 1). Pilleur de tombes à ses heures et séducteur de jolies femmes la nuit, le Scorpion est en quête de vérité concernant les origines de sa naissance. Avant de parvenir à percer le mystère qui entoure sa venue au monde, il va devoir lutter contre des ennemis puissants et machiavéliques qui règnent sur la ville de Rome, le Cardinal Trebaldi en tête.

Entre machinations, vengeances et révélations sulfureuses, Armando, aidé de son fidèle ami, le Hussard, tentera coûte que coûte d'attendre son but, même si cela semble déranger de nombreuses personnes qui sont prêtes à tout pour l'éliminer rapidement et ainsi asseoir leur pouvoir.

Heureusement que ce héros ténébreux est une fine lame et que les femmes qui croisent sa route sont souvent prêtes à l'aider, et ce, parfois, au péril de leur propre vie.


Le-Scorpion-9.jpg

"Le Scorpion" est une BD aux dessins très réalistes et dont les couleurs (marron, jaune, rouge, noir, bleu) accentuent le côté sombre et sulfureux du récit. Le personnage d'Armando, qui dégage à la fois charme et puissance, recèle toutefois une part de fragilité qui le rend attachant. Se lançant à corps perdu dans sa quête, il nous entraîne dans les arcanes du pouvoir détenu par les membres des neuf familles qui dirigent Rome, et, en sous-main l'Europe, depuis la chute de l'Empire Romain.


J'aime bien ce personnage séduisant et bon bretteur qui nous entraîne dans ses aventures. Je dois toutefois dire que parfois l'intrigue se perd dans de nombreux et sinueux méandres qu'il est parfois difficile de suivre à un an d'intervalle. J'attends donc la fin de la série pour la relire de bout en bout, pour être certaine de ne pas être passée à côté de quelque chose.

 

Note : 3,5/5

Publié dans BD

Commenter cet article

Marilys 21/05/2013 13:55


Après avoir lu ton article, je suis allée à la médiathèque : les 6 premiers tomes étaient en rayon, je les ai donc tous pris, et les ai quasiment lus dans la foulée !


Moi aussi, j'ai beaucoup aimé ce héros très charmeur, et j'aime bien aussi tout ce qui a trait aux mystères des Templiers et des débuts de l'histoire du christiannisme. J'attends donc avec
impatience de lire les tomes suivants !


Bises du Cantal !

Nathalie 21/05/2013 18:50



Ton commentaire me fait super plaisir. J'aime beaucoup quand un de mes conseils plaît...


Bonne lecture pour la suite, alors !!! ;-)


Bises pluvieuses d'Ile de France



calou 12/02/2013 12:00


il va me falloir une semaine complète de vacances au 25 pour profiter de cette BD


biz

Nathalie 12/02/2013 12:21



Effectivement, car la série pèse trop lourd pour qu'elle prenne le TGV avec moi en mars !!! Biz