"Le potentiel érotique de ma femme" de David Foenkinos

Publié le par Nathalie

"Le potentiel érotique de ma femme" est le second livre de David Foenkinos que je lis après "La délicatesse". C'est un avis posté sur Facebook, par Galadriel, de L'Eclectique, le 14 juillet dernier, qui m'a donné envie de découvrir une autre oeuvre de cet auteur. Et puis, un tel titre ne pouvait que me donner envie d'en découvrir plus !!! ;-)


Le potentiel érotique de ma femme0001

Hector est un collectionneur furieux depuis très longtemps. Après avoir collectionné les piques apéritifs, les étiquettes de fromages, les timbres, les autocollants de melons... et après avoir perdu le titre tant convoité de "Meilleur collectionneur de badges de campagnes électorales" (Oui, oui, ça existe !!!) Hector se sent au creux de la vague. Il se rend compte qu'il lui faut absolument guérir de ce penchant néfaste. Quelques réunions aux Collectionneurs Anonymes plus tard, Hector se pense enfin sauvé de cette encombrante et mauvaise habitude.

Lors de ses nombreuses visites à la bibliothèque, section Etat-Unis, il rencontre Brigitte, tombe amoureux et se marie. A partir de ce moment-là, il va alors se mettre à collectionner un moment très particulier du quotidien de sa femme. Un moment où elle laisse libre cours à son immense potentiel érotique...

 

J'ai passé un moment sympathique avec ce livre très agréable à l'humour décalé. La narration est essentiellement faite à la troisième personne du singulier (on) ou à la première personne du pluriel (nous) ce qui donne un style impliquant mais simple et efficace. Les personnages décalés (Ah ! Gérard, le beau-frère cycliste ayant plus de muscles que de neurones !!! ou encore Laurence, la pongiste adepte des rôtis et du "tâtage" de testicules !!!) et les situations absurdes font de cette lecture un moment de joie et de rires.

Si vous voulez passer un moment léger, joyeux et totalement barré, n'hésitez pas à pousser la porte d'une bonne librairie, et qui sait si, après cette lecture, vous ne regarderez pas votre femme d'un oeil nouveau ...

 

Note : 4/5

 

Passage choisi : "Après cette demi-finale où il avait été dit qu'il faut toujours se méfier des Suédois non blonds, il avait pleuré du ridicule de sa vie. Une sensation positive s'était pourtant produite du dégoût : Et c'est à partir du dégoût qu'on peut progresser. Hector trouva un banc : assis, les idées se stabilisaient. Le pathétique flottait tout autour. Hector voyait surgir des têtes de Suédois, si bien que pour éviter un tourbillon stockholmien il ferma les yeux. Nixon n'était qu'un bon à rien qui l'avait bien mérité, son Watergate. Nixon était ce moment où l'on touche le fond. Hector poussa un soupir et ce fut un résolution majeure ; il décida d'arrêter les collections."

Publié dans David Foenkinos

Commenter cet article

calou 31/08/2012 15:39


alors là voici un bouquin qui ne m'a pas plu du tout


l'auteur prend trop de distance avec son personnage et ainsi arrive à le rendre si ce n'est antipathique tout au moins inintéressant, plat, fade, sans consistance, insipide...


 

Nathalie 31/08/2012 19:43



Comment ? Quoi ? Que lis-je ???


Peut-être un bouquin de fille, alors !!! Moi, au contraire, j'ai beaucoup aimé ce personnage décalé et la manière dont l'auteur aborde son histoire même si, au début, la distance avec le
personnage m'a un peu gênée...


Bon, je te pardonne pour cette fois... hi hi hi