"Le mec de la tombe d'à côté" de Katarina Mazetti

Publié le par Nathalie

Encore un livre conseillé et prêté par Môman !!! Elle a trouvé ça drôle et sympa à lire donc je lui ai emprunté. Y'a pas de raison qu'elle soit la seule à rigoler, non mais !!!

 

Vous avez pris l'habitude, chaque année, de suivre sur M6 l'émission "réality-rurale" faisant se rencontrer des agriculteurs et des citadin(e)s ? Alors, vous apprécierez ce livre sans aucun doute !!!

 

Désirée est veuve et bibliothécaire. Elle se rend régulièrement sur la tombe de son défunt mari et y passe un moment assise sur un banc. C'est là qu'elle va croiser Benny, le mec de la tombe d'à côté. Lui aussi vient régulièrement au cimetière, mais sur la tombe de sa mère, et il s'assied sur le même banc qu'elle. Chacun observe l'autre, agace l'autre par ses attitudes, mais ces rendez-vous involontaires vont peu à peu déboucher sur une passion dévorante. Rien ne semble les rapprocher, au contraire, tout semble les opposer : elle vit en ville dans un appartement tout blanc, travaille au milieu des livres alors que lui s'occupe d'une ferme à la campagne et s'y connaît mieux en vaches qu'en poésie. Elle le surnomme "Le Forestier" et lui l'appelle "La Crevette". Pourtant, elle ne peut se l'expliquer, mais "ses ovules s'agitent comme des fous" quand elle est avec lui. Ils vont donc se laisser aller à l'appel des corps avant que ne suive celui des coeurs. Mais, comment deux personnalités aussi peu compatibles vont-elle réussir à vivre cette histoire d'amour qui les entraîne inexorablement ? Pour le savoir, il va vous falloir lire les quelques deux cents pages que fait cet ouvrage.


Le-mec-de-la-tombe-d-a-cote0001.jpg

Katarina Mazetti nous entraîne dans une histoire à deux voix et nous la suivons avec plaisir. Elle se penche avec humour et tendresse sur un sujet léger et cependant intéressant : peut-on s'aimer si on a des origines sociales différentes ? Nos histoires d'amour ne sont-elles pas influencées, voire contrecarrées, par notre appartenance à une classe sociale ?

On assiste avec joie aux rapports qu'entretiennent Désirée et Benny, à leurs essais pour intégrer l'univers de l'autre, à leurs questionnements et remises en questions, et à leurs pas de deux, j'avance et tu recules...

La fin du livre laisse supposer une suite (" Le caveau de famille"), donc on sait qu'on ne va pas quitter la citadine et son paysan pour longtemps et tant mieux, car un peu de légèreté dans un monde de brutes, ça fait du bien en temps de crise...

 

Note : 3,5/5

 

Passage choisi : "Aujourd'hui, il s'est passé une chose totalement imprévue. Il faisait un temps d'automne froid et limpide, et à midi j'ai fait mon petit tour au cimetière. Le Forestier était là sur le banc, il m'a reluquée d'un air morose, comme si je lui faisais subir une violation de domicile dans son cimetière personnel. Il avait déjà dû accomplir ses gestes rituels d'horticulteur, parce que ses mains étaient pleines de terre. Je me demande pourquoi il n'a que trois doigts."

Publié dans Katarina Mazetti

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

michele 28/12/2011 13:16

Ah, les mamans ont le coeur tendre....
As tu lu, là ou souffle le vent du nord?? Coup de coeur de la virtamie de moman?

Nathalie 28/12/2011 14:35



Eh, oui !!! Celui de ma môman est même extra-tendre


S'il s'agit de "Quand souffle le vent du nord", je l'ai lu et il y a un article dessus dans la catégorie "romans". J'ai adooooré !!! Depuis, je guette ma boîte mail...on ne sait jamais !!!



NaNy 04/12/2011 18:22

Hello! Il est vrai que j'ai dégusté cet ouvrage avec appétit. Facile à lire mais cependant profond, n'hésitez pas.

Nathalie 04/12/2011 19:17



Oui, c'était très agréable !!! Encore merci à Môman ;-)



les-voyages-de-gridelle 01/12/2011 18:55

je l'ai lu aussi et j'ai beaucoup aimé

Nathalie 01/12/2011 21:10



Bonjour cher visiteur, 


Jusqu'à présent, c'étaient des familiers, des amis, des connaissances  qui laissaient des commentaires. Vous êtes le premier (ou la première !) inconnu(e) qui s'exprime sur mes pages et ça
me fait chaud au coeur... Merci de votre visite et de votre petit mot.


Bonnes lectures