"Le lièvre de Vatanen" de Arto Paasilinna

Publié le par Nathalie

Ouvrage prêté par mon beau-frère, il y a quelques jours, avec deux autres livres. Sa "sélection du mois" (mieux que France Loisirs...) ;-)

 

"Le lièvre de Vatanen" est un roman de l'auteur finlandais Arto Paasilinna publié en 1975. C'est le roman de l'auteur qui a connu le plus de succès et il a même trouvé sa place dans la Collection d'oeuvres représentatives de l'UNESCO en 1994.

 

Vatanen, journaliste à Helsinki, rentre d'un reportage avec un collègue photographe quand leur voiture percute un jeune lièvre sur la route. Vatanen descend du véhicule et part à la recherche de l'animal blessé. Sourd aux appels du conducteur, qui repart sans lui, Vatanen retrouve le lièvre, lui pose une attelle de fortune à la patte et se met à marcher, avec son protégé, sans but véritable.

Chapitre après chapitre, Vatanen va changer de vie et vivre au coeur de la nature de drôles et extravagantes aventures. Il va, au gré de ses rencontres, cheminer à travers la Finlande et remonter du Sud vers le Nord en direction du cercle polaire, toujours accompagné de son lièvre "apprivoisé".


Tantôt bûchLe lièvre de Vatanen0001eron, tantôt réparateur de cabane, il va vivre au rythme imposé par la nature. Il va ainsi affronter un incendie de forêt, la traversée d'un marais en compagnie d'une vache, le pillage de son campement par un corbeau retors, une chasse à l'ours... jusqu'à ce que Vatanen se voit obligé de rendre des comptes sur ses actions à la justice des hommes. Mais, l'appel de la nature, découvert lors de ce long périple, sera finalement le plus fort...


J'ai trouvé ce livre très... particulier, mais pas désagréable. Les aventures de Vatanen sont empreintes d'une certaine naïveté et d'un humour très nature (peut-être est-ce l'humour finois ou la traduction !!!). Chaque chapitre narre une nouvelle aventure de Vatanen et son lièvre. la plus savoureuse à mes yeux étant celle avec le corbeau voleur de victuailles.

J'ai découvert, au fur et à mesure des pages, un univers naturaliste et onirique très agréable à lire, bien que très farfelu. La relation entre Vatanen et son lièvre, sorte d'animal-totem, symbole de sa nouvelle existence, est très intéressante à suivre.

Ne me demandez pas pourquoi, car je l'ignore moi-même, mais lors de la lecture des premiers chapitre, je ne pouvais m'empêcher de penser au personnage de mon enfance, "Oui-Oui". Peut-être y a t-il matière à aller consulter un psy, non ???!!! ;-)

 

Note : 3/5

 

Passage choisi : "Il s'assit sur la banquette au fond du car, le lièvre dans un panier. A l'arrière, quelques paysans fumaient. Quand ils virent le lièvre dans le panier, la conversion s'engagea. On constata qu'il y avait cet été-là plus de levrauts que d'habitude, on se demanda si ce lièvre était un mâle ou une femelle. On demanda à Vatanen s'il avait l'intention de tuer et de manger le lièvre quand il aurait grandi. Vatanen déclara qu'il n'y songeait pas. On en conclut que personne bien sûr ne tuerait son propre chien, et qu'il est parfois plus facile de s'attacher à un animal qu'à un être humain."

Publié dans ROMANS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

calou 19/03/2012 08:56

je veux me joindre à la voix de Matthieu et celle de notre blogueuse et dire d'un commun accord et haut et fort :
VIVE OUI-OUI...au pays des merveilles, au volant de son taxi, j'en passe et des meilleurs ! ! ! !

Nathalie 19/03/2012 18:17



Oui, oui, un peu de douceur dans un monde de brutes, ça ne peut pas faire de mal !!!



Mathieu 17/03/2012 18:57

Naïveté, humour nature, douce ironie à l'égar des "puissants"... Les romans de Pasiilina sont tous dans cette veine. Avec à chaque fois un anti-héros comme ici Vatanen... Vive oui-oui !

Nathalie 18/03/2012 11:56



Je ne sais pas, n'ayant lu que celui-ci, mais ... vive Oui-Oui également !!!



calou 22/02/2012 16:57

un séjour sur Paname...voilà qu'elle est excellente cette idée
j'y pense déjà pour le week-end de Pâques...un séjour livresque avec, à la clé ravitaillement de bouquins dont j'ai lu les présentations sur cet excellent blog ! ! !

Nathalie 22/02/2012 18:52



Week-end troc de livres et dévorage de chocolats, c'est une excellente idée !!!



calou 22/02/2012 09:29

slt, par un matin sans trop de courage, la lecture de cette présentation est la bienvenue..peut-on dire que c'est une manière d'allégorie ce livre?
En ce moment je suis en manque d'ouvrage à lire car j'ai fini le "stock" qui m'attendait!
bisous...bonnes vacances

Nathalie 22/02/2012 10:28



Il est présenté par l'éditeur comme "un roman d'humour écologique", mais il y a de l'allégorie dans cet ouvrage, c'est certain.


Il te faut reconstituer un stock de livres, sinon tu vas dépérir... Ou alors, envisager un séjour sur Paname, comme ça tu fais d'une pierre deux coups !!! ;-)


Bon courage.