"Le Coeur d'une autre" de Tatiana de Rosnay

Publié le par Nathalie

Voici, ô lecteur curieux et impatient, le deuxième ouvrage acheté à l'Eclectique lors de ma récente visite. Ayant déjà lu "Elle s'appelait Sarah", "Boomerang" et "Le voisin" du même auteur, j'ai choisi celui-ci, parmi les nombreux livres qui s'offraient à mes yeux, afin de passer un agréable moment. [voir articles sur ce blog]

Le sujet en est la greffe d'organe. Tatiana de Rosnay s'est posée la question de savoir si l'organe du donneur possédait une mémoire qui serait transmise au receveur lors de la greffe. Elle a donc imaginé l'histoire de Bruce, homme misogyne, revêche, collectionneur de maîtresses quand il était marié, qui est sauvé de justesse par une greffe cardiaque. Peu à peu, son comportement change. Ses envies, ses émotions, sa manière de considérer les femmes évoluent. Il est étonné par cette transformation et commence à se demander si cela ne viendrait pas du nouveau coeur qui bat dans sa poitrine. Il cherche donc à connaître le nom de la personne qui, en mourant le 13 août 1996, lui a redonné la vie et, par là même, une nouvelle vision du monde. Le professeur qui l'a opéré ne croit pas à la théorie de Bruce et lui rappelle que le don d'organe est un geste anonyme. Il lui conseille plutôt de consulter une psy. Bruce, persuadé de ce qu'il ressent, va chercher coûte que coûte à se procurer son dossier médical. Les circonstances vont l'y aider et il va découvrir avec stupeur que le coeur qui est maintenant le sien appartenait à une jeune femme, Constance. Il a tout d'abord du mal à accepter cette idée, puis part sur les traces de Constance afin de mieux comprendre les bouleversements dont il est l'objet. Ce voyage va l'entraîner en Italie et en Suisse, et l'amener à vivre des expériences incroyables...

Le sujet du roman m'avait déjà interpelé lorsque j'avais entendu l'actrice Charlotte Valandrey parler de sa greffe cardiaque et des changements qui s'étaient opérés en elle dans les mois qui avaient suivi : des impressions de déjà-vu, un aliment détesté qui devient d'un coup un vrai régal... Elle n'est pas la seule greffée à avoir fait ces constatations et j'aime à penser que nos cellules contiennent la mémoire de notre existence. Il y a d'ailleurs depuis quelques années des scientifiques qui s'intéressent plus ou moins directement à la question. Reste que si cette théorie est vraie, il est flippant d'imaginer que l'on vient peut-être de recevoir le rein d'un psychopathe ou le poumon d'un violeur en série !!! Mais, ça, c'est un autre débat... ;-)

J'ai apprécié le livre, mais beaucoup moins que mes lectures précédentes de Tatiana de Rosnay, car j'ai trouvé que le trait était exagéré et que l'histoire était vraiment trop dans la fiction. Je m'explique : dans les précédents livres, les histoires, bien que romancées, sont réalistes et tirés de fait concrets. Là, j'avais l'impression, au niveau de l'histoire (et non du style !!!) de lire un ouvrage de Guillaume Musso, qui aime toujours flirter avec les fantômes et le paranormal. Non pas que je critique Musso, j'en lis à l'occasion, mais là, je m'attendais à autre chose... Peut-être est-ce justement parce que j'avais certaines attentes que j'ai été déçue...

Malgré tout, c'est un livre agréable et sympathique. L'intrigue est intéressante à suivre et les personnages sont bien campés. Le changement de Bruce, soumis à une "mémoire cellulaire" féminine, est particulièrement bien décrit.

Note : 3/5

Passage choisi : "C'est ainsi que par un matin d'avril, Mathieu et moi partîmes pour la pensione Docioli. Dans le train qui nous menait à Florence, j'eus un sentiment étrange. Alors que je n'avais jamais été en Toscane, j'avais l'impresion de retourner à un endroit aimé."

"Le Coeur d'une autre" de Tatiana de Rosnay

Publié dans Tatiana de Rosnay

Commenter cet article

calou 25/01/2012 17:50

pas mal du tout ce résumé assorti du commentaire qui ouvre la réflexion sur un sujet philo-éthique
à lire à l'occasion
bisous ma biche

Nathalie 25/01/2012 20:03



Quand tu veux !!! C'est une malle qu'il va te falloir pour tout emporter à ce rytme... ;-)