"Lame de fond" de Linda Lê

Publié le par Nathalie

Linda Lê est une auteure française d'origine vietnamienne. Elle a publié son premier roman à La Table Ronde ("Un si tendre vampire" - 1986) avant de passer aux Editions Christian Bourgeois. Linda Lê a écrit de nombreux romans ainsi que des nouvelles et des essais. Très discrète, l'auteure, malgré ses succès et les différentes récompenseslame de fond qu'elle a reçues pour plusieurs de ses ouvrages, n'est pas très connue du grand public. Elle est cependant reconnue par la critique.

 

"Lame de fond" est sorti en août 2012 pour le rentrée littéraire. Ce roman de Linda Lê a été pré-sélectionné dans la première liste de 12 ouvrages en lice pour le prix Goncourt 2012.

 

Histoire à quatre voix, ce livre raconte la relation entre Van, émigré vietnamien venu étudier en France, féru de lettres, et trois femmes : Lou, son épouse, Laure, leur fille, et Ulma, la mystérieuse expéditrice d'une missive qui va tout chambouler dans l'univers bien construit de ces personnages.

Dès le début, on comprend que Van nous parle post-mortem. Il nous relate sa vie au Vietnam, sa mère, ses études à Paris, sa rencontre avec Lou, leur vie...

A tour de rôle, les personnages vont prendre la parole pour nous éclairer sur les sentiments et les ressentis autour de leurs relations. Lou, écrit une confession. Laure se confie au carnet que ce père, qu'elle a tant ignoré de son vivant, lui avait offert. Ulma écrit à son thérapeute.

Au travers de ces confidences, on va petit à petit remettre les pièces du puzzle en place et comprendre ce qui a amené Lou à commettre ce geste irréparable et malheureux.

 

J'ai beaucoup apprécié le style de Linda Lê. Le traitement de l'histoire autour d'un quatuor narratif est bien mené et agréable mais j'ai toutefois trouvé des longueurs au fur et à mesure des chapitres. En effet, chaque protagoniste reprend à sa manière des épisodes de sa vie et souvent ces derniers sont communs à deux ou trois personnages, d'où un effet de redondance parfois pesant.

A part ce désagrément, j'ai apprécié l'histoire de cet homme déraciné qui se construit sans se retourner sur son passé et qui se retrouve confronté à ce dernier malgré lui et d'une manière inattendue.

 

Note : 4/5

 

Passage choisi : "Je n'ai jamais été bavard de mon vivant. Maintenant que je suis dans un cercueil, j'ai toute latitude de soliloquer. depuis que le couvercle s'est refermé sur moi, je n'ai qu'une envie : me justifier, définir mon rôle dans les événements survenus, donner quelques clés pour comprendre les tenants et les aboutissants de ce qui n'est qu'un fait divers."

Publié dans ROMANS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

calou 17/05/2013 18:26


petite mémoire


t'en as remonté plein provenant de Solliès et de Marseille ! ! !


biz

Nathalie 18/05/2013 12:11



Oui, un plein sac justement !!! Donc pas eu le temps de mémoriser tout son contenu. Et comme on m'en prête pas mal, je ne pioche dans le sac que de temps en temps... Biz



calou 17/05/2013 11:04


j'ai bien aimé ce livre, le style, les thèmes et cette présentation atypique


biz

Nathalie 17/05/2013 17:26



Ah, c'est donc toi qui me l'a passé ?!! Je me demandais d'où venais ce livre... ;-)