"La Tristesse du Samouraï" de Victor Del Arbol

Publié le par Nathalie

Victor del Arbol est un romancier espagnol né à Barcelone en 1968. Après avoir fait des études d'histoire, il travaille aujourd'hui dans la police. Son premier roman "La Tristesse du Samouraï ", paru en France chez Actes Sud en janvier 2012, est une parfaite alliance de ses centres d'intérêt puisqu'il s'agit d'un polar se déroulant dans son pays entre 1941 et 1981 avec pour fond l'après-guerre espagnol et la tentative de coup d'Etat de février 1981.


La tristesse du samouraï

Cet ouvrage de 351 pages a fait partie des trois finalistes du Prix Polar SNCF 2013 et a été choisi comme lauréat du dixième Prix Le Point du polar européen 2012. En plus d'être un roman noir, c'est également une saga qui lie les membres de deux familles autour d'un odieux crime et ce, sur trois générations.

 

Isabel Mola veut fuir son mari, phalangiste proche du pouvoir. Elle compte bien partir avec son plus jeune fils et bénéficier de l'aide d'une connaissance, mais les choses ne se déroulent pas ainsi. L'enfant rentrera seul au domicile familial où il se verra offrir le katana de ses rêves, la Tristesse du Samouraï, alors que sa mère sera froidement exécutée dans une carrière. Cet événement est le point de départ d'une histoire qui se poursuit quarante ans durant et qui trouvera son dénouement dans une enquête menée, entre autre, par Maria, une avocate, liée, malgré elle, à cet odieux crime.

 

Sur fond de vengeance, de trahison, de guerre civile, de pouvoir et d'amour, Victor del Arbol a su écrire un récit noir et nerveux qui entraîne le lecteur dans un tourbillon d'aller-retour entre le passé et le présent, et qui met en scène de nombreux personnages liés inexorablement par un passé commun.

 

J'avoue que si l'intrigue familiale qui sert de base à l'histoire est bien réussie et a de quoi convaincre une amatrice du genre comme moi, ma lecture a été freinée par l'aspect historique du roman car ma culture personnelle n'était pas assez pointue sur l'Espagne de la deuxième moitié du XXème siècle. Il m'a donc été parfois difficile de saisir les enjeux historico-politiques qui servent de toile de fond à ce roman mi-polar, mi-thriller psychologique. Il en ressort tout de même une impression favorable envers ce premier ouvrage et envers un auteur qui semble prometteur.

 

Note : 3,5/5

 

Passage choisi : "Il vit alors la silhouette ténébreuse de Publio, par la fenêtre. Au milieu du jardin, les mains dans les poches, comme si tout était normal... Pourquoi regardait-il avec tant d'insistance en direction du bureau?... Le regardait-il ?

Marcelo pâlit. Publio, l'homme dont la seule présence faisait trembler les pierres, le saluait, les yeux mi-clos, avec un sourire de loup."

 

Publié dans THRILLERS-POLICIERS

Commenter cet article

David 03/12/2013 22:57


Je l'ai lu. Je l'ai aimé. Merci.

Nathalie 04/12/2013 09:52



Et bien, j'en suis contente... :-)



calou 12/06/2013 10:11


c'est bien raisonnable...!!!


Biz

Nathalie 12/06/2013 19:49



Merci ;-)



calou 11/06/2013 08:56


ok ma biche pas de souci


pour ton passage le 22 du mois ne te charges pas trop...!!!


bisous

Nathalie 11/06/2013 19:09



4-5 livres ;-)



calou 10/06/2013 11:51


le contexte historique dans lequel est situé ce livre m'intéresse


et ton commentaire m'a donné le goût de le lire...!!!


bisous

Nathalie 10/06/2013 18:50



Un livre qui te passera sûrement dans les mains, mais peut-être plutôt en août car c'est un pavé qui pèse lourd... ;-)