"La conjuration primitive" de Maxime Chattam

Publié le par Nathalie

Voici le dernier Maxime Chattam publié ce mois-ci chez Albin Michel. A peine sorti des rotatives de l'imprimerie et posé tout chaud sur les rayonnages des librairies, "La conjuration primitive" est déjà très bien classée dans les ventes. Il faut dire que Maxime Chattam a su se faire connaître et apprécier du public depuis son premier roman et que cela ne cesse de se confirmer à chaque nouvelle sortie.

"Et si seul le mal pouvait combattre le mal ?" Question choc qui accueille le lecteur en haut de la 4ème de couverture sous le visage fermé et teinté de bleu de l'auteur. Un frisson nous parcourt l'échine et on n'a qu'une envie, découvrir ce que la plume de Maxime Chattam nous réserve cette fois encore.

Une épidémie d'une nouvelle sorte démarre en France pour finalement se répandre aux quatre coins de l'Europe. Les symptômes : des cadavres à la pelle, mutilés, torturés, violés avec brutalité et perversité. Les agents propagateurs : Le Fantôme, La Bête..., des meurtriers de la pire espèce animés d'une envie de faire mal, de provoquer l'horreur.

La Section de Recherches de la gendarmerie de Paris est en état d'alerte maximum. Alexis, Ludivine et Segnon mettent tout leur savoir et toutes les technologies à leur disposition à la recherche de ces tueurs qui semblent se connaître, communiquer et être en compétition. Un célèbre profiler retraité est même appelé à l'aide par Alexis tellement les faits sont monstrueux. La liste des crimes va-t-elle continuer à s'allonger ou la brigade va-t-elle résoudre le mystère de la Conjuration primitive ?

On plonge, dès les premières pages, dans l'horreur. Maxime Chattam sait très bien faire monter la pression en distillant peu à peu les détails sordides des crimes mais également en décrivant la psychologie des meurtriers. Il sait également créer des personnages d'enquêteurs attachants avec une vraie substance. Et, bien entendu, comme son modèle, Stephen King, il est le roi des retournements de situations et des virages très serrés.

Certes, j'ai bien été un peu agacée par la fin de la première partie, intitulée "Lui", mais comme l'histoire redémarre de plus belle pour se finir sur une note positive et que Maxime Chattam fait un joli clin d'oeil à ses lecteurs de la première heure, je n'ai pas boudé mon plaisir.

Un très bon thriller qui fait la part belle à la psychologie, tant celle des tueurs que celle des gendarmes qui mènent l'enquête. Mieux vaut lire ce livre en pleine journée plutôt qu'au moment d'aller se coucher. Ou alors, vérifiez que porte et fenêtres sont bien fermées à double tour !!!

Note : 4,5/5

Passage choisi : "Alexis l'avait découvert avec un peu d'expérience : les fantômes existent. Ils se nichent dans l'interstice entre veille et sommeil. Cet entre-deux-mondes où le conscient bascule vers l'inconscient, cette fine lisière sans contrôle où l'homme peut encore entrapercevoir des choses quand il ne maîtrise plus sa pensée. et les fantômes se nourrissent de la solitude des vivants, elle leur rappelle leur propre condition."

"La conjuration primitive" de Maxime Chattam

Publié dans Maxime Chattam

Commenter cet article

calou 30/05/2013 16:29


"l'âme du mal" m'ayant déjà convaincu, ton commentaire ne fait que river le clou ! ! !


très envie de le lire !


biz

Nathalie 30/05/2013 17:10



Oui, mais il te faudra terminer la trilogie avant et attendre que quelqu'un te le prête car celui-là n'est pas à moi donc pas de "dépose-minute" possible ;-) Bizz



NaNy 30/05/2013 09:51


Hello !


Je ne connais pas Maxime mais j'apprécie beaucoup son épouse, voilà c'est dit

Nathalie 30/05/2013 12:05



Et bien moi, c'est l'inverse !!! Je connais le nom et la tête de son épouse mais c'est tout, alors que je m'endorme souvent avec son mari (insomnie garantie !!!).



monpetitchapitre 30/05/2013 09:10


Je n'ai jamais lu cet auteur. Je ne suis pas très attirée à vrai dire, surtout vu les pavés qu'il produit...


Quant à tes deux prochaines lectures: des pépites...J'attends tes avis.

Nathalie 30/05/2013 12:03



A vrai dire, le côté pavé m'impressionnait aussi, mais franchement c'est tellement prenant comme histoire qu'on ne voit pas les pages passer... Tu devrais essayer !!! :-)


J'ai déjà lu la moitié de "Balancé dans les cordes" donc mon premier avis sur les trois finalistes du prix SNCF polar 2013 d'ici 2-3 jours au maximum. A bientôt.



~Mél~ 29/05/2013 20:51


Si Maxime Chattam avait déja placé la barre haute avec la trilogie du mal, que dire de la conjuration primitive... A part ! Encore ! Maxime écrit encore des thrillers comme celui-ci !


Il est à couper le souffle, je rajouterai à ce que dit Nathalie "à lire à jeun" et effectivement éviter le soir, il m'a aussi donné l'insomnie. En plus, de nous faire peur et bien je le trouve
effectivement psychologique, il me fait bien réfléchir sur l'homme.

Nathalie 29/05/2013 21:09



Un livre qui fait froid dans le dos surtout quand on pense que des psychopathes de ce genre existent peut-être..., pas très loin,... brrrr... ça fait froid dans le dos !!!


Mais où Maxime Chattam va-t-il chercher tout ça ? Noir, c'est noir...