"L'étrange voyage de Monsieur Daldry" de Marc Levy

Publié le par Nathalie

Livre reçu en cadeau d'anniversaire et offert par ma cop's Caroline qui voulait ainsi me faire plaisir et contribuer, à sa façon, à ce blog. Merci Caro !!!

 

De Marc Levy, j'ai déjà lu plusieurs ouvrages, que j'avais trouvés propices à l'évasion et au repos. Souvent des lectures de vacances... Voici ce que j'ai pensé de celui-là :


L-etrange-voyage-de-Monsieur-Daldry0001.jpg

L'action se passe à Londres dans les années 50. La capitale anglaise se remet, petit à petit, des dégâts causés par la guerre et les bombardements allemands. Alice, jeune femme d'une vingtaine d'années, vit dans une maison victorienne partagée en plusieurs appartements. Elle est "nez" et tente de créer le parfum qui lui permettrait de connaître le succès, mais son inspiration semble s'être envolée. Elle a pour voisin l'étrange Monsieur Daldry, peintre de carrefours (!), et homme solitaire aux habitudes bien ancrées.

Un beau soir, Alice va se promener à la fête foraine de Brighton avec sa bande d'amis, et là-bas, poussée par eux, va consulter une mystérieuse voyante qui lui prédit : "L'homme qui va le plus compter dans ta vie vient de passer dans ton dos. Pour le retrouver, tu devras entreprendre un long voyage et rencontrer six personnes qui te mèneront jusqu'à lui... Il y a deux vies en toi, Alice. Celle que tu connais et une autre, qui t'attend depuis toujours."

Perplexe, Alice, avec son esprit cartésien, refuse de croire en cette annonce, mais celle-ci la trouble toutefois puisqu'elle commence à faire des cauchemars réguliers.

Le jour de Noël, elle partage son repas avec son étrange voisin et se confie à lui. Il la persuade petit à petit de tenter l'aventure et de se rendre à Istanbul, ville citée par la voyante, afin de se confronter à ce destin annoncé. D'abord réticente, Alice va se laisser faire et embarquer pour la Turquie en compagnie de Daldry, dont les motivations ne sont pas tellement claires.


Arrivée au carrefour entre Europe et Asie, Alice va partir à la découverte des rues, des monuments et surtout des odeurs d'Istanbul. Ce voyage, qui devait la conduire à la rencontre de l'homme de sa vie, va la conduire beaucoup plus loin, tant sur un plan professionnel que personnel, et lui faire enfin comprendre la signification des images qui peuplaient ses cauchemars.

 

Livre sympa mais néanmoins sans surprise. Arrivée à la page 102 sur 420, je connaissais déjà le dénouement de l'intrigue... J'ai connu Marc Levy plus inspiré pour tenir en haleine son lectorat. ;-)

Autre remarque, je trouve que le titre ne convient pas à l'histoire. Daldry part certes à Istanbul avec Alice, mais il en revient bien avant elle, et ce voyage est surtout celui de l'héroïne. Voyage géographique, voyage olfactif, voyage dans le passé...

Sinon, ça reste une lecture de plage ou de bord de piscine très correcte. Et, point positif, ce roman donne envie de découvrir Istanbul...

 

Note : 2,5/5

 

Passage choisi : "- Je ne croyais pas à la destinée, aux petits signes de la vie censés nous guider vers les chemins à prendre. Je ne croyais pas aux histoires des diseuses de bonne aventure, aux cartes qui vous prédisent l'avenir. Je crayais à la simplicité des coïncidences, à la vérité du hasard.

- Alors, pourquoi avoir entrepris un si long voyage, pourquoi être venue jusqu'ici si tu ne croyais à rien de tout cela ?

-A cause d'un piano."

Publié dans ROMANS

Commenter cet article

Marie 11/03/2012 14:47

Je n'ai pas été emballée non plus par celui-là. J'aimais mieux Marc Levy sur ses premiers romans. L’inspiration doit lui manquer ;-)

Nathalie 11/03/2012 19:44



Sa Muse lui a sûrement fait faux-bond !!! Elle avait peut-être pris ses RTT...