"L'attrape-coeurs" de J.D. Salinger

Publié le par Nathalie

"L'attrape-coeurs", j'en avais souvent entendu parler et puis un jour, en fouillant dans les rayonnages de livres d'un Carrefour, je me suis retrouvée avec l'ouvrage en main. Au dos, une accroche prometteuse : "Phénomène littéraire sans équivalent depuis les années 50, J.D. Salinger reste le plus mystérieux des écrivains contemporains, et son chef-d'oeuvre, roman de l'adolescence le plus lu du monde entier[...]". Alors, que faire ? Acheter le livre bien sûr !!!

 

Salinger nous narre l'histoire d'un jeune bourgeois de 16 ans, Holden Caulfield, qui, chassé de son collège peu avant Noël, va errer et vagabonder au grès d'aventures, tour à tour, drôles, émouvantes ou sordides. Perdu au milieu de la "Grosse Pomme", il part en quête de lui-même et des autres, tout en cherchant un sens à sa vie.

 

Nous lisons, dans cet ouvrage, la quête perpétuelle de l'adolescence et ses questionnements. Nous découvrons à travers les envies et les désirs d'Holden la jeunesse new-yorkaise des années 50. Raconté à la première personne et dans un style très proche de l'oral, tant dans le rythme que dans le vocabulaire, "L'attrape-coeurs" sait nous emporter dans un tourbillon d'émotions.L-attrape-coeurs.jpg

 

J'ai apprécié le parcours quasi initiatique de Holden Caulfield, mais j'émettrais toutefois une réserve : le livre étant quasiment un monologue, ou tout du moins une succession de faits rapportés uniquement par le narrateur dans de courtes phrases, j'ai parfois trouvé ma lecture un peu longue et fastidieuse ayant une nette préférence pour les textes plus dialogués. Mais bon... vous, vous apprécierez peut-être...

 

Note : 3/5

 

Passage choisi : "Je suis le plus fieffé menteur que vous ayez jamais rencontré. C'est affreux. Si je sors même simplement pour acheter un magazine et que quelqu'un me demande où je vais je suis capable de dire que je vais à l'Opéra. C'est terrible. Ainsi quand j'ai dit au père Spencer qu'il fallait que j'aille au gymnase chercher mon équipement et tout c'était un foutu mensonge. Parce que mon foutu équipement, je le laisse même pas au gymnase."

Publié dans ROMANS

Commenter cet article

calou 15/09/2011 18:11


incroyable...j'ai lu ce bouquin il y a ...je ne sais plus combien de temps et je ne m'en souvenais absolument pas...donc à relire ! ! !


Nathalie 15/09/2011 19:53



C'est dans les vieux livres qu'on fait les bonnes soupes !!!