"Je vais mieux" de David Foenkinos

Publié le par Nathalie

"Je vais mieux" est le dixième roman de David Foenkinos, auteur à succès connu pour des ouvrages tels que "La délicatesse" (ici) ou "Les souvenirs" (). Cet ouvrage a été publié chez Gallimard en janvier 2013.


Je vais mieux

Le narrateur a tout pour être heureux : un travail dans un cabinet d'architecte renommé, une femme qu'il a connue très jeune et qu'il aime, deux grands enfants qui ont déployé leurs ailes, des amis prévenants... Tout semble aller dans sa vie jusqu'au jour où une simple douleur de dos va le forcer à regarder son existence, les gens qui l'entourent et les choix faits d'un oeil bien différent.

 

Encore une fois, j'ai succombé aux charmes de la plume de M. Foenkinos. Déjà, j'ai apprécié le choix de la thématique. Il m'a semblé très intéressant de partir d'une douleur physique pour disséquer et analyser la vie de cet homme prisonnier sans s'en rendre compte. J'ai trouvé qu'il s'agissait d'une histoire très en phase avec notre époque et qui renvoie à une réalité que chacun peut s'approprier. Qui n'en a pas déjà eu "plein le dos" de son patron ou de ses parents ? Qui n'en a pas déjà eu "par-dessus les épaules" ou "plein les jambes" d'une situation ou d'une personne de son entourage ?

En partant du principe que le corps peut s'exprimer par des douleurs ou des symptômes divers afin que l'esprit se pose et fasse le point, j'ai trouvé que cela permettait à David Foenkinos de raconter un personnage (et son couple) comme il y en a tant, mais d'une manière originale.

Le narrateur, que je trouvais un peu mou et pitoyable au début m'est devenu de plus en plus sympathique au fur et à mesure de sa quête, jusqu'à nous mener à un dénouement (sens propre et figuré) plus ou moins convenu mais néanmoins attendu.


Comme d'habitude, j'ai encore (et toujours) trouvé très rafraîchissantes les notes en bas de page semées çà et là par l'auteur et qui mettent de la gaieté et de l'originalité dans un propos qui oscille entre gravité et légèreté avec l'humour et l'oeil bienveillant de David Foenkinos.

 

Note : 4/5

 

Passage choisi (J'ai eu du mal à me décider !!!) :

"En un sens, cet homme avait raison. J'étais en fuite. je me cachais de mon passé. J'avais commis le simple délit d'être moi jusqu'à présent. [...] Une fois dans ma chambre, j'ai repensé à ses paroles. Quand mon corps allait-il décider d'aller mieux ? J'étais d'accord avec l'idée que je subissais sa tyrannie et sa dictature. Nous subissions tous notre corps. Mais que faire ? Attendre passivement qu'il se décide à nous laisser en paix ? Non. J'étais certain que je devais continuer à chercher les causes de ma douleur. Cette douleur qui ne passait pas, et qui me contraignit à passer la journée au lit."

Publié dans David Foenkinos

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

feechoco 14/04/2013 18:39


oui je comptais justement le lire avant

Nathalie 15/04/2013 12:26



Bonne lecture alors !!! ;-)



feechoco 14/04/2013 12:58


je n'ai pas encore lu cette auteur j'ai la délicatesse sur mon kobo et je l'ai aussi en film dès que je peux je vais le découvrir merci pour ton avis

Nathalie 14/04/2013 18:29



Perso, j'ai lu d'abord le livre et vu ensuite le film (je préfère dans cet ordre là, sinon je suis souvent déçue !!!). Je te conseille la lecture en 1er, mais je dois avouer que comme c'est
l'auteur et son frère qu'ont adapté le livre à l'écran, c'est plutôt fidèle. Bonne lecture !!!



NaNy 12/04/2013 23:49


Bonsoir !


Il va mieux, moi aussi 

Nathalie 13/04/2013 10:23



Tant mieux !!! ;-)


Pour l'anecdote, je me suis réveillée le lendemain de ma fin de lecture avec un point douloureux dans le haut du dos. Heureusement, ça n'a duré qu'une journée. Pas besoin de tout changer dans ma
vie pour le moment !!! ;-)