"Inconnu à cette adresse "de Kressman Taylor

Publié le par Nathalie

Livre venu de Marseille par porteur express , "Inconnu à cette adresse" est une correspondance fictive entre un Juif américain habitant San Franciso et un Allemand vivant à Munich, de 1932 à 1934, en pleine montée du nazisme.

 

Kressman Taylor, de son vrai nom Katherine Kressman Taylor, est une auteure américaine d'origine allemande née en 1903. "Inconnu à cette adresse" est son premier livre. Il a été publié en 1938 dans un magazine, soit un an avant la seconde guerre mondiale, et a connu un immense succès.

 

Il fut l'objet d'une adaptation cinématographique en 1944, réalisée par William Cameron Menzies. Il en existe aussi une adaptation de Michèle Levy-Bram dans une mise en scène de Delphine de Malherbe jouée en 2012 & 2013 au théâtre Antoine à Paris.

 

Max Eisenstein et Martin Schulse sont associés et marchands de tableaux en Californie. Quand à l'automne 1932, Martin décide de retourner vivre, avec sa famille, en Allemagne, des échanges épistolaires se mettent rapidement en place entre les deux hommes liés par une profonde amitié. Mais, séparés par un océan, le lien qui les unit va-t-il résister longtemps aux bouleversements que le monde connaît en cette période trouble de l'Histoire ?


inconnu à cette adresse

Instantané d'une époque, ce court livre de 84 pages, prend vraiment le lecteur aux tripes. Impossible de le lâcher. Il faut le lire d'une traite afin de comprendre, de savoir quel sera le destin de ces deux hommes dont les relations vont se transformer au fur et à mesure que la politique nazie d'Adolf Hitler va se mettre en place. Une nouvelle terrible et parfaitement bien écrite qui sait créer une tension au fur et à mesure des lettres. Une fin tragique qui fait réfléchir sur le sens de l'amitié, sur l'embrigadement politique, sur la nature même des hommes. Un livre qui fait froid dans le dos, mais qui bouscule la conscience et donne à réfléchir...

 

Note : 5/5

 

Passage choisi : "Naturellement, je n'exprime pas mes doutes en public. Puisque je suis désormais un personnage officiel au service du nouveau régime, je clame au contraire ma jubilation sur tous les toits. Ceux d'entre nous, les fonctionnaires de l'administration locale, qui tiennent à leur peau sont prompts à rejoindre le national-socialisme - c'est le nom du parti de Herr Hitler. Mais en même temps, cette attitude est bien plus qu'un simple expédient : c'est la conscience que nous, le peuple allemand, sommes en voie d'accomplir notre destinée ; que l'avenir s'élance vers nous telle une vague prête à déferler."

Publié dans NOUVELLES

Commenter cet article

calou 08/07/2013 09:13


Pour avoir lu ce livre j'adhère entièrement à ton commentaire


j'ai beaucoup aimé cette oeuvre littéraire, les thèmes et la forme épistolaire


bises 

Nathalie 08/07/2013 10:37



Merci beaucoup pour cette découverte vraiment émouvante et bouleversante !!!



Françoise de Sète 07/07/2013 19:31


Je suis d'accord à 100% avec votre analyse ; je trouve que c'est un texte magnifique, que cette américaine ait tout compris et anticipé ce qui allait se passer dès 1938, alors qu'en Europe
personne ne voulait regarder la réalité en face m'a paru tout-à-fait stupéfiant. Cette nouvelle épistolaire, à la construction diabolique, m'a emballée et je la relis régulièrement. Moi aussi, je
lui mets 5/5 ! Amitiés littéraires

Nathalie 08/07/2013 10:36



C'est effectivement intéressant de voir que tout le monde n'était pas aveugle, même aux Etats-Unis (voir "Dans le jardin de la bête"). Et c'est surtout stupéfiant de voir comment les gens peuvent
changer pour une idéologie en peu de temps. Effrayant à souhait et très bien mené !!!


Bonnes lectures estivales.