"GATACA" de Frank Thilliez

Publié le par Nathalie

Laissée sur ma faim par les dernières pages du "Syndrome [E]", j'attendais le mois d'avril, avec hâte, pour la parution du deuxième volet en format poche. Coïncidence agréable, cet achat correspondait avec mes vacances donc c'est avec un plaisir, non dissimulé, que j'ai glissé l'ouvrage dans ma valise et que je l'ai dévoré avec tension mais, néanmoins, délectation. ;-)

 

Nous retrouvons Franck Sharko et Lucie Hennebelle un an après l'horrible événement qui a marqué la fin du "Syndrome [E]" (et que je ne peux dévoiler au cas où vous ne l'ayez pas encore lu !!!).


Gataca0001

Frank vit à Paris, il a maigri, a demandé sa rétrogradation pour pouvoir, à nouveau,  enquêter sur le terrain et est au bord du gouffre même si sa schizophrénie le laisse enfin en paix. Lucie habite dans le Nord, elle a démissionné de la police, n'arrive pas à assumer l'épisode traumatisant qui l'a frappée de plein fouet et paraît sur le point d'imploser.

 

C'est dans ce contexte que nos deux flics vont se trouver de nouveau réunis. Après avoir traqué la violence qui voyageait au-delà des images, les voici confrontés à une violence d'un autre ordre, puisqu'elle semble traverser les âges. En effet, les voilà à rechercher le lien possible entre des tueurs gauchers ultra violents et l'homme de Cro-Magnon.

 

En plus de l'enquête, habilement menée, comme d'habitude, Franck Thilliez nous en dévoile plus sur ses deux personnages récurrents. Il les fait vivre sous sa plume (ou devrais-je peut-être dire, son clavier ?), les fait évoluer et se dévoiler.

Sharko apparaît comme un flic au bout du rouleau et prêt au pire. N'est-il d'ailleurs pas soupçonné par son ancien chef de groupe d'être un assassin ? Il a du mal à se remettre de ce qui s'est passé, un an avant, sur la plage des Sables-d'Olonne et la culpabilité le ronge. Son côté sombre s'est accentué.

Lucie, proche de basculer dans la folie, ne peut s'empêcher de suivre, à titre personnel, cette enquête qui, elle l'espère, va réussir à lui faire regagner la surface des eaux troubles dans lesquelles elle se noie depuis des mois.

Comme poursuivis par une malédiction qui les pousse toujours vers les pires horreurs, Shako et Lucie vont s'enfoncer dans un monde où la génétique et la violence sont intimement liées. Vont-ils pouvoir revenir de ce voyage au coeur du génome humain ? Existe-t-il un espoir pour eux, comme pour le reste de l'Humanité ?

 

Ce roman palpitant ne se laisse pas poser. Si vous avez aimez "Le Syndrome [E]", vous aimerez "GATACA". Franck Thilliez nous entraîne avec suspense dans un univers scientifique, mais néanmoins très bien expliqué. Si la théorie de l'Evolution et les manipulations génétiques, assaisonnées d'une enquête habilement menée, vous intéressent, n'hésitez surtout pas.

Comme d'habitude, l'ouvrage est très bien documenté et l'écriture est toujours aussi nerveuse et prenante. Le sujet abordé, est également, une invitation à la réflexion sur la place de l'Homme dans son milieu et sur l'incidence de sa lutte acharnée contre le vieillissement et la maladie dans l'Evolution à l'échelle planétaire.

 

Bref, un livre palpitant, sachant distiller angoisse et suspense, tout en nous proposant un sujet intelligent sur lequel prendre le temps de se pencher. Et puis, l'auteur a fait fort en emmenant Lucie sur des plates-bandes que je croyais réservées à Sharko. (Il faudra lire le diptyque dans son intégralité pour me comprendre .)

 

J'ai, toutefois, relevé une invraisemblance. Je vous défie, Monsieur Thilliez, de vous présenter dans une école maternelle et d'en repartir, comme votre commissaire, une demi-heure après avec, en main, la liste des enfants gauchers scolarisés sur une période de 10 ans !!! Je suis même prête à parier un kilo de bonbons Haribo que ce n'est pas jouable...

 

Si vous aimez la thématique reliant tribus primitives, expériences scientifiques et enquête policière, je vous conseille également de lire "Chromosome 6" de Robin Cook et "La forêt des Mânes" de Grangé qui sont des thrillers sympas et prenants.

 

Note : 4,25/5

 

Passage choisi : "- On est comme n'importe quelle espèce, n'importe quel organisme : on fait tout pour survivre. Toi et moi, l'antilope de la savane, le poisson au fond de l'océan, le pauvre, le riche, le Noir, le Blanc, on court pour notre survie, depuis le début. Quels que soient les drames qui nous font tomber, on se relève chaque fois, et on se remet à courir pour rattraper ce paysage qui défile trop vite. Et quand, finalement, notre retard est comblé, ce maudit paysage accélère de nouveau, nous contraignant à nous adapter et à aller plus vite encore. Si l'on n'y parvient pas, si notre esprit ne trouve pas les parades pour nous pousser encore, notre course à l'armement s'arrête et on meurt, éliminés par la sélection naturelle. C'est aussi simple que ça."

Publié dans Frank Thilliez

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

carina 06/11/2012 18:53


Je n'ai pas vraiment apprécié ! Je trouve qu'il s'essouffle le Thiliez ou bien c'est moi qui dois faire une pause ! Mis à part l'intérêt que revêt le thème de la génétique, ce livre m'a ennuyée !

Nathalie 06/11/2012 19:37



Il est moins prenant que la première partie au niveau de l'intrigue c'est certain, mais j'ai bien aimé le développement qui est fait des personnages principaux et de leurs relations.



Marie 03/05/2012 12:55

Je suis d'accord, encore un très bon thriller.
Merci monsieur Thilliez pour vos livres qui font toujours passer un bon moment...

Nathalie 03/05/2012 18:58



Oui, c'est bien vrai...


Heu,... j'ai toujours pas reçu mon kilo de Haribo