"Elle s'appelait Sarah" de Tatiana de Rosnay

Publié le par Nathalie

"Elle s'appelait Sarah, elle n'avait pas 8 ans, sa vie c'était douceur, rêves et nuages blancs, mais d'autres gens en avaient décidé autrement..."

Les paroles de la chanson de Jean-Jacques Goldman ont résonné dans ma tête quand j'ai découvert ce roman de Tatiana de Rosnay. Fan du chanteur, aimant beaucoup le prénom de Sarah (ma meilleure amie en élémentaire) et ayant été bouleversée dans ma jeunesse par "Le journal d'Anne Franck", je ne pouvais que lire cet ouvrage.

Je l'ai acheté juste avant de prendre le TGV pour un Aix-en-Provence/Paris et j'avoue que je n'ai pas vu le trajet passer, ni le paysage défiler tellement j'ai été absorbée par cette lecture.

C'est un roman remarquable qui raconte en parallèle le destin de Sarah, petite fille juive raflée en juillet 1942, et celui de Julia, journaliste américaine habitant Paris en 2002, qui, pour des raisons personnelles, va s'intéresser à la rafle du Vél d'Hiv.

On ne peut s'empêcher d'être ému(e), triste et horrifié(e) en lisant les passages qui retracent un des moments les plus sombres de l'Histoire de notre pays. J'avoue que j'ai pleuré à plusieurs reprises tant Tatiana de Rosnay sait nous faire revivre les angoisses et les peurs de son héroïne de dix ans. Mais en même temps, j'ai été bouleversée par cette Julia qui, au risque de briser son couple, cherche à tout prix à faire revivre l'Histoire afin de comprendre un lourd secret concernant sa famille.

A lire avec une boîte de mouchoirs à portée de la main, mais franchement... ça en vaut la peine !!!

Note : 4,5/5

Passage choisi : "Quand j'éteignis l'ordinateur, je me sentis lessivée. Mes yeux étaient douloureux. Ma tête et mon coeur me pesaient. Ce que j'avais appris me pesait. Plus de quatre mille enfants juifs avaient été parqués dans le Vél d'Hiv, la plupart avaient entre deux et douze ans. presque tous ces enfants étaient français, nés en France. Aucun ne revint vivant d'Auschwitz."

P.S : Le film tiré du livre est également un très beau film. Kristin Scott-Thomas y est fabuleuse.

"Elle s'appelait Sarah" de Tatiana de Rosnay

Publié dans Tatiana de Rosnay

Commenter cet article

Graine de blé noir 26/11/2012 17:59


Excellent roman. C'est triste et dur. Mais superbe. (et moi aussi, j'ai pleuré !)

Nathalie 26/11/2012 19:02



Vraiment d'accord.



calou 14/09/2011 16:55


entre le compte rendu les appréciations de la proprio du blog et les commentaires d'une certaine Nany...ça donne encore un livre que j'ai envie de dévorer...et bien il va me falloir une valise
supplémentaire à mon prochain passage parisien...bisous


Nathalie 14/09/2011 19:26



Merci de la proprio du blog ;-) Sinon, il y a l'inscription à la bibliothèque municipale, hi hi hi...



Nany 12/09/2011 10:35


Profondément émouvant, affolant,déchirant, dramatique, poignant mais tristement humain ! A lire et faire lire.


Nathalie 18/09/2011 20:55



Je suis d'accord. Ne serait-ce que pour un devoir de mémoire !!!