"Des amis haut placés" de Donna Leon

Publié le par Nathalie

Donna Leon, née en 1942 aux Etats-Unis, a exercé plusieurs métiers avant d'écrire ses premiers romans. Elle vit à Venise depuis plus de trente ans, ville où sont situées les intrigues policières de ses livres.

Son premier roman, "Mort à la Fenice" a été couronné par le prestigieux prix japonais Suntory, qui récompense les meilleurs suspenses.

Les enquêtes du commissaire Brunetti ont conquis des millions de lecteurs à travers le monde et ont toutes été publiées aux éditions Calmann-Lévy en France et, en édition de poche, chez Points policier.

"Des amis haut placés" est la neuvième enquête de Brunetti sur les 22 publiées jusqu'ici par l'auteure. Elle est sortie en France en 2003. Le roman a fait l'objet d'une adaptation pour la télévision, en 2003, sous le même titre français dans le cadre de la série Commissaire Brunetti dans une réalisation de Sigi Rothemund.

Guido brunetti est tranquillement allongé sur son canapé en train de lire quand on sonne à la porte. Un employé du service des cadastres vient lui annoncer une nouvelle incroyable, il semblerait que son appartement n'ait aucune existence réelle. Passé sa surprise, Brunetti espère que le temps fera son office et que les voies lentes de l'administration vont oublier son dossier. Seulement, le jour où il apprend que l'employé des cadastres est retrouvé mort au pied d'un échaffaudage, il refuse de croire à la thèse de l'accident et se met à enquêter. Il va alors découvrir que pots de vin et immobilier font bon ménage, surtout dans la Cité des Doges. Il va lui falloir enquêter discrètement afin de déméler cet écheveau de combines et de magouilles.

C'est la première fois que je lisais une enquête du commissaire Brunetti et je dois avouer que j'ai moyennement accroché. J'ai trouvé le rythme lent et l'intrigue ni prenante, ni très originale. Par contre, j'ai apprécié le personnage de Brunetti, fin lettré et épicurien, et j'ai également trouvé sympa que la ville de Venise tienne quasiment la place d'un personnage. Les descriptions sont bien faites et jamais ennuyeuses. Au contraire, elles donnent envie de visiter la cité lacustre. Il faudra sans doute que je m'essaye à nouveau à une lecture de Donna Leon pour approfondir mon avis.

Note : 2,75/5

Passage choisi : "Lorsque retentit la sonnette, Brunetti était allongé sur le canapé du séjour, un livre ouvert sur l'estomac. Il était seul dans l'appartement et savait donc qu'il devait aller répondre ; mais avant, il aurait bien aimé finir le dernier paragraphe du huitième chapitre de l'Anabase, et apprendre quels nouveaux désastres allaient frapper les Grecs pendant leur retraite. La sonnette retentit une deuxième fois, à petits coups pressés. Il posa le livre à l'envers et enleva ses lunettes qu'il laisa sur l'accoudoir."

 

Publié dans THRILLERS-POLICIERS

Commenter cet article