"Demain j'arrête !" de Gilles Legardinier

Publié le par Nathalie

Encore un bouquin prêté par Anne-C... J'avais repéré la couverture de ce livre car le visuel est très sympa et coloré, et j'en avais entendu parler dans un ou deux articles parus cet été.

Demain j'arrête !0001

Julie, vingt-huit ans, est une jeune femme active et sympathique qui agit souvent avant de réfléchir aux conséquences. Célibataire, elle travaille sans grande conviction dans une banque et rêve au prince charmant, au même titre que ses copines avec qui elle se réunit régulièrement autour d'un repas afin de refaire le monde. Un beau jour, intriguée par l'emménagement d'un nouveau voisin dans son immeuble, elle décide d'en apprendre plus sur lui en fouillant dans sa boîte aux lettres. Hélas, la voilà prise au piège, la main coincée dans la fente, alors que le beau Ricardo Patatras (!) arrive justement à ce moment-là. Commence alors une histoire loufoque. Julie perçoit un mystère autour de cet homme et, tout en tombant amoureuse, se met en tête d'en apprendre plus sur lui, au risque de s'engager sur des chemins tortueux et illégaux. Cette rencontre va être le point de départ de nombreux changements qui vont littéralement bouleverser sa vie.

Au départ, après quelques pages, je me suis dit : "Tiens de la Chick-lit !". Comme ce n'est pas véritablement ma tasse de thé, je me résolvais à terminer le livre sans éprouver de véritable intérêt, et puis, finalement, je me suis laissée prendre à l'humour qui est distillé tout au long du roman, mais également à l'émotion qui se dégage de cette histoire très humaine. Amour, amitié, solidarité... sont des thèmes abordés par Gilles Legardinier.

Julie nous raconte un épisode de sa vie et quand elle parle, on a accès également à ses pensées, aux phrases qu'elle aimerait clamer mais que sa bonne éducation et son bon sens l'obligent à réprimer. Et c'est dans ces moments-là que les zygomatiques du lecteur se mettent en marche. Julie est complètement loufoque et c'est ça qui fait son charme !!!

De plus, j'ai été bluffée qu'un auteur masculin ait aussi bien su faire vivre un personnage féminin telle que Julie. Une vraie nana avec des préoccupations, des questions et des engouements de fille. Il a su rendre avec brio l'atmosphère des soirées entre copines et les emballements d'un coeur qui, battant la chamade, met sa propriétaire dans tous ses états. J'ai aussi apprécié l'incursion dans le petit monde de la boulangerie qui m'a ramenée lors de mes années étudiantes, quand je travaillais dans un tel magasin, le week-end. Nostalgie, quand tu nous tiens... ;-)

 

Note : 3/5

 

Passage choisi : "Pour la deuxième soirée consécutive, je suis rentée en courant, j'ai vérifié qu'il y avait du courrier dans sa boîte aux lettres. J'ai même perfectionné la technique. Je soulève le volet de la fente et j'éclaire avec une petite lampe électrique pour bien vérifier que ce ne sont pas les mêmes lettres que la veille. Une vraie folle ! Si Hitchcock m'avait connue, il aurait fait de moi son plus grand film. Je suis en planque permanente derrière ma porte. Je ne mange plus. Je me retiens d'aller aux toilettes. C'est épouvantable, mais j'ai même hésité à installer un pot de chambre près du judas. Mais je vous jure que je ne l'ai pas fait."

Publié dans Gilles Legardinier

Commenter cet article

calou 01/10/2012 08:50


pas convaincu ...par contre je viens de finir de Yasmina Khadra "Les agneaux du Seigneur"...excellent ; je te le réserve lors d'un prochaon séjour ! bises

Nathalie 01/10/2012 16:58



Normal, c'est une lecture de nana !!! ;-) Pas l'oeuvre de l'année, mais un moment de détente pour les zygomatiques et les neurones, et parfois c'est juste ce dont on a besoin !!!


Pour le Khadra, mets-le au chaud dans ton armoire en pin, hi hi hi...