"Daddy" de Loup Durand

Publié le par Nathalie

"Daddy" m'a été prêté par la copine de mon petit frère (petit, mais plus grand que moi et chaussant du 46!!!) qui doit l'avoir lu et prêté un nombre impressionnant de fois vu l'état du bouquin. Je sais qu'elle l'a beaucoup aimé, mon frère aussi, mon beau-père également... et il commence seulement à faire le tour de la famille !!! Pour ma part, je l'ai adoré, je l'ai dévoré et j'en voudrais encore...

 

Ce livre fanDaddy0001.jpgtastique , véritable jeu du chat et de la souris, nous ramène en 1942, en pleine deuxième guerre mondiale. Les allemands du troisième Reich veulent mettre la main sur un trésor financier dissimulé habilement par Thomas le vieux. Quand celui-ci est torturé puis meurt sans délivrer les codes et noms permettant de faire main basse sur les richesses convoitées, une traque, très organisée, se met en place pour trouver La femme qui mènerait, enfin, à l'argent. Pour ce faire, Gregor Laëmmie, un professeur de philosophie, va se mettre en quête de son fils, Thomas le jeune.

 

Une véritable chasse à l'homme commence alors, avec d'une part, Gregor qui se mesure à l'intelligence extraordinaire de Thomas et de l'autre, une horde d'allemands menée par Jurgen Hess, un nazi impitoyable.

 

L'enfant, d'une précocité impressionnante engage une gigantesque partie d'échecs réelle pour contrecarrer les projets qui se mettent en place pour le piéger. Il est aidé dans sa tâche par des espagnols au service de sa mère et par un américain qui pourrait bien être son père...

 

C'est un roman trépidant, intelligemment mené, bien écrit, au rythme rapide et haletant qui ne nous donne aucunement envie de le refermer. Un vrai délice littéraire !!! A consommer sans modération...

 

Note : 5/5

 

Passage choisi : "Il se remet en marche et monte encore, s'attendant d'une seconde à l'autre à être frappé dans le dos par le soleil surgi de la mer. Et au lieu de cela, à la seconde même où il atteint la crête avec ses rochers blancs, il sent la présence humaine. Grâce à ce que, en riant, un jour, Elle a appelé son instinct de rat. Son regard se porte sur un pin un peu plus gros que les autres, à vingt mètres de lui à droite. Il est certain que quelqu'un se cache derrière."

Publié dans ROMANS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

NaNy 16/01/2012 15:17

440 pages de pur bonheur!
Que c'est bien écrit, bien construit, bien travaillé.
Ca se lit tout seul, on avance on avance on veut connaitre le dénouement mais on aimerait également que le livre dure un peu plus longtemps.
Merci à Loup Durand pour cette réussite.

Nathalie 16/01/2012 17:31



La meilleure lecture des 6 derniers mois, en ce qui me concerne !!!


J'aurais bien aimé quelques pages en plus également ;-)