"Cosmétique de l'ennemi" d'Amélie Nothomb

Publié le par Nathalie

Deuxième livre conseillé et prêté par "princesse Zanne" la copine de mon frangin. Je connaissais l'auteur, car j'avais eu ma période "Nothomb" il y a une dizaine d'années, mais je n'avais pas encore lu celui-ci. Petit livre de cent vingt pages en gros caractères, soit une bonne heure de lecture hier soir avant de m'endormir.

 

Je ne sais pas trop comment vous livrer le sujet, sans le déflorer, tellement l'intrigue de ce court roman est difficilement explicable. Si j'en dis trop, vous n'aurez plus aucune raison de le lire. Et si je n'en dis pas assez... Allez, je me lance !!!


Cosmétique de l'ennemi0001

Imaginez vous dans un aéroport, en train d'attendre un avion qui est annoncé "en retard". Imaginez que pour passer le temps vous sortiez un livre et qu'au moment où vous vous plongez dedans un homme s'approche de vous et vous parle. Imaginez que vous lui fassiez comprendre qu'il vous importune et que malgré tout l'odieux personnage continue sa conversation comme si de rien n'était. Voici comment commence ce roman... et il nous entraîne peu à peu dans une relation très particulière entre Jérôme et Textor Texel, son bourreau, relation qui va peu à peu basculer dans la folie, pour finir de façon très surprenante.

 

Amélie Nothomb a encore une fois pondu un livre complètement "barré" avec des personnages tourmentés et psychotiques. J'avoue que ce n'est pas mon préféré, mais peut-être est-ce tout simplement les thèmes abordés qui, cette fois-ci, ne me convenaient pas (meurtre, viol, souffrance, culpabilité...).


Note : 2,5/5

 

Passage choisi : "L'importuné se leva et alla s'asseoir cinquante mètres plus loin. Peine perdue : l'importun le suivit et se posta à côté de lui. Jérôme bougea à nouveau pour aller occuper une place vide coincé ente deux personnes, se croyant ainsi à l'abri. Cela ne sembla pas gêner son escorte qui s'installa debout face à lui et reprit l'assaut."

Publié dans Amélie Nothomb

Commenter cet article

Nico 27/01/2012 18:49

C'est vrai que le thème est un peu difficile mais je dois dire que cela ne m'a pas rebuté. Question de sensibilité, sans doute.

Nathalie 27/01/2012 20:52



Certainement !!!



Nico 27/01/2012 14:16

Pour ma part, je l'ai vraiment adoré. Passionnant, et quel sens du dialogue! C'est peut-être mon préféré de cette écrivain.

Nathalie 27/01/2012 18:44



Comme quoi, les goûts et les couleurs...


Comme je le dit dans mon article, ce n'est pas le style, que je trouve super, mais le thème, trop violent à mon goût, qui fait que ce Nothomb m'a moins emballée que les autres.


Merci pour le commentaire, en tout cas !!!



Marie 18/10/2011 12:34


Déroutant, dérangeant... Bref un vrai amelie nothomb !