"Cinquante nuances plus sombres" de E.L. James

Publié le par Nathalie

Après avoir fait comme de nombreuses ménagères de moins de cinquante ans en me précipitant sur le premier tome de la trilogie "Fifty Shades" de E.L. James dès sa sortie, voici que j'ai poursuivi sur ma lancée en m'attaquant au deuxième épisode, sorti il y a quelques semaines à peine, histoire de commencer l'année 2013 sous le signe du plaisir.


Cinquante nuances plus sombres0001

Attention toutefois, je tiens tout de même à signaler qu'il ne s'agit pas, ici, de plaisir littéraire mais tout simplement du plaisir d'avoir pu satisfaire ma curiosité qui avait été mise à rude épreuve à la fin du premier tome. En effet, Anastasia Steele et le charmant Christian Grey avaient cessé brusquement leur relation sado-maso sur une décision d'Ana qui ne pouvait accepter tous les termes du contrat passé entre eux.

Bien entendu, je ne pouvais pas en rester là, il me fallait absolument savoir comment allait se continuer cette histoire érotico-romantique entre la ravissante et innocente demoiselle et ce ténébreux, sexy et pervers Mr Grey. Pourtant, on m'a souvent dit, petite, que la curiosité est un vilain défaut, mais faisant fi de cet adage, j'ai emprunté "Cinquante nuances plus sombres" à ma copine Mél' dès qu'elle a eu fini de le lire.

 

Anastasia, malheureuse depuis sa rupture avec Christian, se consacre pleinement à son nouveau boulot dans une maison d'édition, aux côtés d'un responsable qui la dévore des yeux et semble la convoiter. Bien que pensant avoir pris la bonne décision en mettant un terme à leur histoire, Ana ne peut s'empêcher de ressentir encore, avec force, les sentiments qui la lient à Monsieur Cinquante Nuances. Aussi, quand Christian revient vers elle pour lui proposer un nouveau contrat, Ana décide de laisser libre cours à son amour et à son désir. Alors que le jeune couple semble, petit à petit, trouver un équilibre qui puisse satisfaire les deux parties, le passé de Christian revient avec force à la surface, au risque de tout balayer sur son passage.

 

Tout d'abord, je vais commencer par le côté positif de cette lecture : ma curiosité a enfin été rassasiée !!! De plus, les personnages ont pris de l'épaisseur et on découvre Christian sous un nouvel aspect ce qui ne lui donne que plus de charme et de consistance. Enfin (et oui, c'est tout !!!), l'auteur termine l'épisode (plus sombre) par une intervention qui laisse présager une suite mouvementée (que je vais donc devoir lire pour connaître le fin mot de l'histoire !!!).

 

A côté de ça, ce second tome m'a moins plu que le précédent car le style n'a pas évolué, les répétitions sont nombreuses, tant au niveau de certaines expressions qui reviennent de façon systématique et agaçante ("ma déesse intérieure" , "ma conscience", "son érection sur ma hanche"...), qu'au niveau de la narration elle-même (Merci les scènes de sexe qu'on a l'impression de revivre encore et encore, et qui ont du mal à se renouveler !!!). Bref, je pense que sous forme de feuilleton (ce qu'était cette saga à l'origine), la lassitude ne devait pas gagner la lectrice de la même façon qu'elle m'a saisie, c'est à dire assez vite.

Malgré tout, je vais lire le troisième tome, quand il sortira début février, pour satisfaire ma curiosité (encore et toujours...) et pour voir si le n° 3 ne vaut pas mieux que le n° 2, ce qui est souvent le cas dans les séries, qu'elles soient littéraires ou cinématographiques. Wait & see...

 

Note : 1,75/5

 

Passage choisi : "Je ramasse mon sac à main, j'enfile ma veste dans un haussement d'épaules et je me dirige vers la porte. Dehors, je prends une profonde inspiration de l'air du soir de Seattle. Cela ne comble en rien le vide dans ma poitrine, un vide qui s'est installé depuis samedi matin, un creux douloureux qui me rappelle ce que j'ai perdu. Je marche vers l'arrêt de bus, tête baissée, les yeux rivés à mes pieds, en songeant au fait que je ne peux plus utiliser ma Wanda adorée, ma vieille Coccinelle... ou l'Audi.

Je claque aussitôt la porte sur cette pensée. Non. Ne pense pas à lui."

Publié dans E.L. James

Commenter cet article

calou 01/02/2013 14:59


ce commentaire ainsi que le précédent me laisse imaginer un texte + ou - insipide...?


me trompe-je ?

Nathalie 01/02/2013 17:04



Qualité littéraire passable mais l'histoire de Christian et Anastasia se laisse lire malgré tout!!!


Ne serait-ce que pour souffler un peu au milieu de journées chargées et de la morosité ambiante, autant météorologique qu'économique !!!



Evelyne de Rycker-Carette 01/02/2013 14:19


Que fais-tu des ménagères de plus de 60 ans ?? Elles peuvent aussi se plonger dans cette lecture ! Ce que je vais faire sans tarder..... pour le 1er tome qui
n'est jamais disponible à la médiathèque de mon village...cependant "bien pensant" !!!!  Je vais checher une copine qui l'a acheté pour lui emprunter très rapidement.

Nathalie 01/02/2013 17:02



Sorry, Evelyne !!! Ce livre peut se lire, en effet, de 17 à 77 ans, presque comme Tintin donc !!! :-)


Bonne lecture du 1er tome, alors !!! Tu me tiendra au courant de tes impressions...



Marie 01/02/2013 13:05


Effectivement, les personnages s'affermissent mais le tout est un peu trop répétitif pour captiver vraiment. Le premier tome m'aurait suffit. Je ne sais d'ailleurs pas si je vais lire le
prochain.

Nathalie 01/02/2013 17:00



Comme je suis une incorrigible curieuse, je vais lire le 3, mais on est d'accord que ce n'est pas pour la qualité du texte mais plutôt pour le piquant de l'histoire !!! ;-)°