"Barbe bleue" d'Amélie Nothomb

Publié le par Nathalie

Voici le 21ème roman d'Amélie Nothomb qui sort en cette fin de mois d'août, pile-poil pour la rentrée littéraire. Va-t-il déclencher une nouvelle polémique ? Les fans de la première heure vont-ils l'apprécier ? Vous le saurez en suivant le feuilleton médiatique de la rentrée... ;-)

 

Amélie Nothomb revisite, à sa manière, le conte de Charles Perrault , "La Barbe bleue", paru en 1697, récit lui-même inspiré de la très célèbre vie maritale du roi d'Angleterre, Henri VIII, qui cumula le nombre de six épouses (mais il fut largement battu sur un plan matrimonial par Eddy Barclay et Elizabeth Taylor !!! ).


Barbe-bleue2.jpg

Dans le livre d'Amélie Nothomb, pas de puissant seigneur possédant une barbe bleue qui épouse ses voisines à tour de bras pour finalement les faire périr car elles ont ouvert la porte de son petit cabinet secret, mais pas loin... Le personnage masculin est un homme, originaire d'Espagne, qui cherche une nouvelle colocataire pour occuper avec lui son immense et riche appartement parisien.

Saturnine, jeune Belge, enseignante à l'École du Louvres, répond à la petite annonce car elle voit là le moyen de quitter le divan qu'elle occupe chez son amie Corinne à Marne-la-Vallée. Une fois dans la salle d'attente, parmi une quinzaine d'autres postulantes, elle apprend que Don Elemirio a déjà proposé cette chambre à la location, et que les huit femmes qui l'ont jadis occupée ont mystérieusement disparu. Retenue parmi toutes les candidates, Saturnine est bien décidée à profiter du luxueux logement mis à sa disposition pour un prix modique, et ce, sans avoir peur de son propriétaires, ni contrevenir à l'ultime règle qui est de ne jamais pénétrer dans la chambre noire interdite. Va alors commencer un jeu du chat et de la souris entre les deux personnages de ce huis-clos, jeu dans lequel attraction et répulsion, haine et amour font partie des règles.

 

L'idée que le conte de Perrault soit revu et corrigé par un auteur comme Amélie Nothomb m'a d'emblée séduite. Qui d'autre qu'elle, sachant décrire les relations complexes et empreintes de perversité entre deux êtres, pouvait s'attaquer à ce classique de la littérature ?

Je dois cependant avouer que j'ai été déçue car j'ai trouvé qu'elle avait survolé le sujet. On peut voir, dans ce dernier ouvrage, un retour aux sources et à son "Hygiène de l'assassin", paru en 1992. Peut-être une manière de célébrer ses vingt années de carrière, mais le pari n'est pas tenu pour moi. On a bien des personnages barrés à la Nothomb, une situation de confrontation, mais le dénouement est prévisible et les raisons qui poussent Don Elemirio à ses agissements sont quelques peu bancales. Tout cela manque de profondeur. Un roman moyen à mon goût...

 

Je l'avais déjà écrit lors d'un article précédent, il n'y a pas photo... autant j'ai adoré ses premières créations, autant je suis désappointée à chacune de mes lectures, ces dernières années. La plume est souvent là, mais l'inspiration moins...


Note : 2/5

 

Passage choisi : "Saturnine eut le temps de réfléchir? De quoi aurait-elle peur? Elle n'était pas du genre à tomber amoureuse et surtout pas d'un homme à femmes. L'histoire des disparations lui parut fumeuse. De toute façon, disparaître était moins effrayant que retourner à Marne-la-Vallée. Elle regardait les quinze candidates. Cela se voyait qu'aucune n'avait besoin de cette colocation : il s'agissait de femmes des beaux quartiers qui n'étaient là que par curiosité envers ce type au nom espagnol et noble. ce dernier détail mit Saturnine hors d'elle : cette attirance pour l'aristocratie que manifestaient les Français l'insupportait."

Publié dans Amélie Nothomb

Commenter cet article

calou 27/08/2012 17:08


n'est ce pas un peu alambiqué à sa manière habituelle ?


je ne suis pas plus attiré pour le lire qu'avant d'avoir lu ton commentaire...en fait je n'aime pas beaucoup cette auteure..trop intelligente...? ou bien trop Parisienne intello bobo
à tendance schizophrène...?

Nathalie 27/08/2012 17:31



Trop je-ne-sais-pas-quoi !!! C'est certain...


Quel dommage alors que les premiers étaient vraiment originaux, autant dans le style que dans les histoires !!! Il faudrait qu'elle se renouvelle un peu...



Alex 26/08/2012 13:06


Je suis heureuse qu'enfin quelqu'un ait le même avis que moi sur Amélie Nothomb.


Même si l'idée est franchement savoureuse, encore une fois, c'est moyen moyen... Merci Nathalie de cette bonne critique!

Nathalie 26/08/2012 13:21



Les grands esprits se rencontrent forcément !!! ;-)


Heureusement qu'il y a de beaux livres en cette rentrée littéraire, car effectivement, Amélie s'essouffle...


Bonne rentrée à toi et bonnes lectures !!!