"Amitiés mortelles" de Ben Elton

Publié le par Nathalie

Benjamin Charles Elton est un écrivain, dramaturge, scénariste pour la télévision et le cinéma, humoriste, comédien et réalisateur britannique. "Amitiés mortelles" est un de ses romans. Il a été publié chez Belfond en 2007 et en Livre de Poche en 2009. Ce thriller a reçu le Prix Polar international de Cognac l'année de sa sortie en France.

 

Amitiés mortelles

L'inspecteur Edward Newson a un physique particulier qui joue sur sa crédibilité dans le cadre de son travail. Il est petit et roux. Pour ne rien arranger, il est secrètement amoureux de sa coéquipière.

Quand Londres va se retrouver la proie de crimes violents qui tiennent du rituel, Edward Newson enquête. Peu à peu, il va se rendre compte que le meutrier semble avoir un lien avec ses années lycées et ses camarades de Shalford, promo 86. En se replongeant dans son passé, il va découvrir que les bancs de l'école peuvent être le lieu de nombreuses souffrances et humiliations et que les crimes trouvent leur origine dans la vengeance.

 

Un roman policier noir avec un personnage atypique, voici ce qu'est "Amitiés mortelles". A travers son récit, Ben Elton critique la société britannique avec ses faux-semblants. Il pointe du doigt les remarques et gestes humiliants qui sont subis au cours de la scolarité et place son inspecteur au coeur même de l'enquête en le renvoyant dans son propre passé.

Le meurtrier qui punit sa victime par là où elle a péché, m'a fait penser au film "Seven" de David Fincher.

 

J'ai eu du mal à entrer dans le roman et à accrocher avec le personnage de Newson que je trouve un peu trop mou de caractère. On a l'impression qu'il se laisse balloter par les événements et a du mal à prendre vraiment les choses en main. Ses complexes physiques sont plutôt une faiblesse pour lui contrairement à d'autres personnages de la littérature qui en font une force.

 

Par contre, j'ai beaucoup aimé la thématique de l'histoire qui renvoie aux années de scolarité et aux souffrances subies par certaines élèves atypiques qui n'arrivent pas à se fondre dans le groupe. Les persécutions et leurs conséquences sont bien analysées et on voit l'évolution des personnages au fil des années. Ceux qui ont réussi à surmonter, à oublier, ceux qui subissent toujours les méchancetés et quolibets, ceux qui regrettent et s'excusent...

 

Les propos utilisés sont assez crus parfois, je pense notamment à une longue scène de sexe entre Newson et une de ses anciennes camarades de lycée. A ne pas mettre entre les mains sensibles donc...

 

Note : 3/5

 

Passage choisi : "La victime était morte comme elle avait vécu. D'une manière cruelle. Bien plus encore.

Au cours de leur carrière, les enquêteurs avaient rarement croisé meurtre aussi abominable. Un salaud s'était fait massacrer, et le moment le plus affreux de son affreuse existence avait sans aucun doute été sa mort."

Publié dans THRILLERS-POLICIERS

Commenter cet article