"America - La Treizième Colonie" de Romain Sardou

Publié le par Nathalie

« America – La Treizième Colonie » de Romain Sardou est le premier tome d'une trilogie romancée sur la naissance de l'Amérique.

Acheté il y a une bonne année, le livre a passé son temps à monter et descendre dans ma PAL, selon les arrivages. Je me suis enfin décidée à le prendre avec moi lors de mon voyage en train en début de semaine. Il aura fallu le trajet Paris-Arcachon et un bain de soleil sur un transat pour que sa lecture soit achevée. Depuis, j'écume les points presse des villages du coin pour trouver la suite, mais... chou blanc ! Il va donc me falloir attendre mon retour pour poursuivre le reste des aventures américaines des familles Bateman et Muir.

 America.jpg

De Romain Sardou, j'ai eu l'occasion de lire ses romans médiévaux, « Pardonnez nos offenses », « Délivrez nous du Mal » et « L'éclat de Dieu » (ici), son conte d'inspiration dickensienne, « Une seconde avant Noël » () et même son thriller « Personne n'y échappera » (encore ici). Je dois avouer qu'il est assez bluffant de constater qu'il est capable de passer d'une thématique à une autre ou d'un genre à un autre avec facilité et, ce qui ne gâche rien, tous ses romans sont très bien documentés.

 

L'action de « La Treizième Colonie » démarre en plein territoire indien Yeohs en 1688 et s'achève en Écosse en 1732. Sur une période de 44 ans, Romain Sardou va nous faire parcourir plusieurs fois le chemin maritime de l'Angleterre vers les terres colonisées qui deviendront l'Amérique à la rencontre de nombreux personnages. Le récit conte, alternativement, les aventures de deux familles dont les héritiers vont, au fil des années, se croiser pour le pire et pour le meilleur. D'un côté les Bateman, irlandais persécutés obligés de fuir leur terre natale pour pouvoir pratiquer librement leur religion, et de l'autre, les Muir, famille anglaise, d'origine allemande par le père, possédant richesse et volonté d'en imposer au monde.

 

Au fil des pages, on verra des destins se construire et basculer, des vies s'affronter ou au contraire se rapprocher. On apprendra à connaître les différents personnages, de l'attachant Thomas Lamar, à la courageuse Shannon Glasby, en passant par l'héroïque Charles Cee Bateman ou au puissant Augustus Muir.

Un roman à lire comme un feuilleton aux multiples rebondissements, un « Dallas » historique ayant pour cadre la naissance de l'Amérique. Entre haine et passion, envies de revanche et histoires d'amour, les personnages de Romain Sardou nous emmènent au cœur de l'aventure. Et puis, la documentation historique et culturelle étant précise, cela permet aussi de découvrir des moments importants de la construction d'une nation.

 

Un livre très sympa, foisonnant de personnages et d'action, que j'ai apprécié lire en cette période estivale. Une histoire qui, à mon avis, pourrait faire le point de départ d'un scénario rythmé.

 

Note : 3,75/5

 

Passage choisi : « Le jeune indien pouvait avoir entre treize et quinze ans, les yeux noirs, basané de peau, les cheveux en fines tresses tirées vers la nuque, dégagés aux oreilles, torse nu.

De discrets tatouages de griffes d'ours étaient piqués à la naissance de son cou ; motifs qui suivant l'usage de la tribu des Yeohs, l’élevaient au-delà de l'enfance mais pas encore dans l'âge d'homme. »

Publié dans Romain Sardou

Commenter cet article

monpetitchapitre 31/07/2013 09:31


Je me souviens que j'avais beaucoup aimé Pardonnez nos offenses. Mais je dois dire que je me suis ensuite lassée de cet auteur.

Nathalie 31/07/2013 10:43



C'est souvent le risque avec un auteur ou alors il faut le lire à dose homéopatique. Et encore que, avec lui, il y a des styles différents. Mais je dois reconnaitre que pour avoir lu ses trois
romans médiévaux sur une année, le troisième est moins bien passé.



NaNy 30/07/2013 19:38


En cours de lecture donnerai mon impression plus tard

Nathalie 31/07/2013 10:37



Ok


A plus alors...



calou 30/07/2013 18:26


hum hum présentation tentante...j'avais bien apprécié "une seconde avant Noël".


12/8 soir invitation Martinette

Nathalie 31/07/2013 10:32



Il est au 25 donc tu pourras le lire en août...