"84, Charing Cross Road" de Helene Hanff

Publié le par Nathalie

Voici le premier des quatre livres achetés, il y a une dizaine de jours, à la librairie l'Eclectique. Sur la table recouverte de livres parmi lesquels j'ai fait mon choix, j'ai sélectionné celui-ci car il s'agit d'un roman épistolaire. Ayant déjà lu des ouvrages basés sur le même principe et ayant apprécié, j'ai dit : "Banco!".

 

Helene Hanff écrivait des pièces de théâtre et des scripts pour des séries télévisées américaines dans les années 50 à 70. Elle vivotait grâce aux revenus de son travail mais, passionnée par la littérature et à la recherche d'éditions particulières, elle s'est mise à acheter de nombreux ouvrages. Pour cela, elle a commencé à correspondre avec la libraire Mark & Co, située au 84, Charring Cross Road à Londres, et plus particulièrement avec son interlocuteur privilégié : Frank Doel. Après le décès de celui-ci, alors qu'on lui demande d'écrire un roman, elle envisage de faire publier les échanges entre elle et son libraire préféré en guise de nouvelle, mais devant l'abondance des lettres accumulées au long des vingt années de correspondance, elle les publiera finalement sous forme d'un roman.

84--Charing-cross-road0001.jpg

Il aura fallu la publication, dans les années 70, de ces courriers réguliers, qui sont devenus de plus en plus personnels au fur et à mesure des mois, pour qu'Helene réalise enfin son rêve le plus cher, et maintes fois reporté pour raison financière, traverser l'Atlantique et se rendre au 84, Charing Cross Road. De nos jours, la librairie n'existe plus, mais une plaque commémore cette relation épistolaire et le succès qu'a connu le livre des deux côtés de l'océan.

 

Les échanges commencent par des lettres de cliente à professionnel du livre mais, petit à petit, le ton va se faire plus personnel et d'autres personnes de l'entourage du libraire vont également écrire à Helene. Celle-ci va, en effet, avec son ton étonnant et ses remarques extravagantes, séduire les collègues, ainsi que la femme, de Frank Doel. Sa gentillesse à leur égard (elle leur envoie des colis en pleine période de rationnement) et son intérêt pour leur vie et pour l'Angleterre va les emballer au point que sans la connaître, ils se proposent tous de l'accueillir lors de son futur séjour londonien.

 

J'ai trouvé l'idée même du livre très sympathique et le ton amusant et rafraîchissant, mais j'ai eu parfois l'impression qu'il manquait des lettres et ai trouvé les échanges un peu répétitifs à la longue. Je dois avouer que d'autres romans dits "épistolaires" m'ont plus séduite, comme le très fameux "Cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates" ou "Un homme à distance". [voir articles sur ce blog]

 

Note : 2,5/5

 

Passage choisi : "Les livres me sont bien parvenus, le Stevenson est tellement beau qu'il fait honte à mes étagères bricolées avec des caisses à oranges, j'ai presque peur de manipuler ces pages en velin crème, lisse et épais. Moi qui ai toujours eu l'habitude du papier trop blanc et des couvertures raides et cartonnées des livres américains, je ne savais pas que toucher un livre pouvait donner tant de joie."

 

 

Publié dans ROMANS

Commenter cet article

calou 13/05/2013 09:31


étonné par le sujet et aussi intrigué j'ai abordé cette lecture avec un ?


mais absolument pas déçu, j'ai aimé et cette "petite vieille" lectrice m'a beaucoupl plu ! ! !

Nathalie 13/05/2013 17:13



Super !!! Effectivement, le sujet est intrigant. Ce qui fait sa force, c'est que c'est une histoire "vraie" dans tous les sens du terme.



calou 23/01/2012 15:52

toucher un livre peut procurer une joie certaine surtout lorsqu'il a été débusqué dans des piles d'ouvrages ancins sur papier vélin et jauni par le temps
j'en ai quelques uns de ce profil et je ne les aborde jamais de la même manière qu'un livre de facture courante...délit non pas de faciès mais d'édition...!!!

Nathalie 23/01/2012 17:20



Il est vrai que, pour une question de budget, j'achète essentiellemnt du livre de poche, mais je crois que si j'avais une édition originale, je la regarderais, la caresserais et prendrais encore
plus de plaisir à lire !!!



sylvie 22/01/2012 11:14

Il m'a l'air pas mal du tout ce livre...Je vais le feuilleter lors de mon prochain "raid" dans une librairie, ce qui devrait être bientôt.

Nathalie 22/01/2012 15:30



Tu me diras ensuite ce que tu en as pensé. Bon raid !!! ;-)