"Tu me manques" de Harlan Coben

Publié le par Nathalie

"Tu me manques" de Harlan Coben

"Tu me manques" est un des nombreux livres écrits par Harlan Coben. Il a été publié en mars 2016 chez Pocket. Pour plus d'infos sur mes lectures de cet auteur, voir ici.

4ème de couv': " Kat Donovan est flic à New York. Comme son père, comme son grand-père avant elle, presque comme une malédiction familiale.
Kat est jeune, plutôt mignonne, mais célibataire. Alors, quand la renversante Stacy, sa meilleure amie, l’inscrit sur un site de rencontres, Kat cède, se connecte, surfe… et tombe soudain sur Jeff, son premier amour. Celui qui l’a quittée sans un mot juste après le meurtre de son père, il y a dix-huit ans. Après un premier contact froid, étrange, le doute s’installe. Qui est-il vraiment ?
Au même moment, un adolescent vient lui faire des révélations troublantes. Des révélations qui télescopent les apparences, ébranlent les certitudes et font ressurgir un effroyable passé…"

Encore un "excellent cru" d'après Gala ! Je n'irai pas jusqu'à parler de millésime, mais il est vrai que ce polar se laisse lire facilement. Il y a suffisamment de faux-semblants, de mystères et de rebondissements pour donner envie de tourner les pages et d'enchainer les chapitres. Heureusement, en ce qui concerne Coben, pas besoin de consommer avec modération et rien de nocif pour la santé. Au contraire, les battements cardiaques s'accélèrent un peu et le sang circule mieux dans les veines. ;-)

Il s'agit d'un scénario classique chez l'auteur : une mort mystérieuse, un personnage qui surgit du passé, des questions sans réponse... Mais la thématique abordée concernant les dangers des réseaux sociaux et des sites de rencontres est bien traitée et peut permettre de sensibiliser certains lecteurs à ce qui peut devenir un fléau 2.0, si on n'est pas assez prudent.

Note : 3,5/5

Passage choisi : "-Tu sais, Kat, quand on est jeune, on pense avoir réponse à tout. On est de droite ou de gauche, et les autres en face ne sont qu'une bande d'imbéciles. Mais, en vieillissant, on commence à entrevoir les nuances de gris. Pour moi, maintenant, les imbéciles sont ceux qui se cramponnent à leur certitude."

Publié dans Harlan Coben

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article