"Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une" de Raphaëlle Giordano

Publié le par Nathalie

"Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une" de Raphaëlle Giordano

Raphaëlle Giordano est auteure, artiste peintre et coach en créativité. Elle a écrit divers ouvrages, des livres de coaching et deux romans, dont "Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une", publié en 2015, puis en juin 2017 chez Pocket.

4ème de couv' : " - Vous souffrez probablement d'une forme de routinite aiguë. - Une quoi ? "

Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l'impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu'elle veut, c'est retrouver le chemin de la joie et de l'épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l'y aider, elle n'hésite pas longtemps : elle fonce et repart à la conquête de ses rêves..."

Ceci n'est pas un roman, mais ce n'est pas non plus un livre de coaching. Qu'est-ce donc alors, me direz-vous ? C'est un habile croisement entre les deux. Un hybride de la littérature.

Effectivement, Raphaëlle Giordano dispense des conseils de vie à son personnage principal, Camille, auquel la lectrice s'identifie sans mal, puisqu'il s'agit d'une femme à l'approche de la quarantaine, épouse, mère et travaillant. Qui n'a pas, à un moment de sa vie, eu envie de tout changer (ou presque) ? Qui n'a jamais eu le sentiment que sa vie s'enlisait, que ses rêves de jeunesse étaient passés trop rapidement à la trappe et que son quotidien sombrait dans une morne routine ?

L'histoire est cousue de fil blanc : la pauvre malheureuse qui soupire sur sa vie croise, par hasard, un gentil routinologue qui va, à force de nombreux conseils sensés et concrets (et c'est ça qui fait fonctionner l'histoire !) lui faire comprendre qu'elle est maîtresse de son destin et qu'elle seule détient les clefs de son existence. Bien sûre, la belle doute (suspense...), puis elle se laisse convaincre de suivre les recommandations de son nouvel ami et, peu à peu, sa vie reprend du sens, elle se sent mieux, tout va bien. Et là, la lectrice affiche un grand sourire car elle se dit (en tout cas, c'est ce que moi je me suis dit...) que ces petits gestes du quotidien, qui sont égrainés au fil des pages, qui ne demandent pas tant d'efforts que ça finalement, elle peut les faire siens et espérer voir des changements positifs dans sa propre vie.

Je semble moqueuse, à la lecture du précédent paragraphe, mais en fait, pas vraiment car j'ai accepté d'emblée le fait que ce livre serait léger comme une bulle de savon, pas de la grande littérature, mais plutôt un moment de détente estivale. J'ai donc passé un agréable moment de lecture et, comme il n'y a pas de mal à vouloir se faire du bien, j'ai décidé d'appliquer quelques conseils pour positiver et essayer de voir ma vie en couleurs plutôt qu'en camaïeu de gris.

En bref, en plus de m'avoir occupée quelques heures, ce livre m'a fait du bien. Il n'est pas remboursé par la sécu, mais je le recommande en cas de passage à vide, de coup de blues... C'est toujours mieux qu'un anti-dépresseur !!! Et puis, le petit dénouement original de derrière les fagots m'a bien plu...

Note : 3,5/5

Passage choisi : "- Vous n'imaginez pas le nombre d'analphabètes du bonheur ! Sans parler de l'illettrisme émotionnel ! Un véritable fléau... Ne pensez-vous pas qu'il n'y ait rien de pire que cette impression de passer à côté de sa vie faute d'avoir eu le courage de la modeler à l'image de ses désirs, faute d'être resté fidèle à ses valeurs profondes, à l'enfant qu'on était, à ses rêves ? ...

- Mmm, mmm...Sûrement...

- Malheureusement, développer ses capacités à être heureux n'est pas quelque chose qu'on apprend à l'école. Il existe pourtant des techniques. on peut avoir beaucoup d'argent et être malheureux comme les pierres, ou au contraire en avoir peu et savoir faire son miel de l'existence comme personne...La capacité au bonheur se travaille, se muscle jour après jour. Il suffit de revoir son système de valeurs, de rééduquer le regard qu'on porte sur la vie et les évènements."

Publié dans ROMANS

Commenter cet article