"Amours" de Léonor de Récondo

Publié le par Nathalie

"Amours" de Léonor de Récondo

"Amours " est le 4ème roman de Léonor de Récondo, violoniste et écrivaine française née en 1976. Il a reçu le Grand Prix RTL-Lire et le Prix des Libraires lors de sa parution en 2015. Son prochain ouvrage, "Point cardinal" est prévu pour août 2017 chez Sabine Wespieser Editeur.

4ème de couv' : "Tandis que son épouse dort paisiblement, Anselme le notaire abuse de Céleste, la jeune bonne, qui tombe enceinte. Pour sauver l’honneur de tous, Victoire décide d’adopter l’enfant. Mais elle n’a pas la fibre maternelle, et le nouveau-né dépérit. En cachette, Céleste va tendrement prendre soin de son petit. Une nuit, Victoire les rejoint dans la chambre sous les combles..."

J'ai été bluffée par ce roman. Je l'ai commencé en m'ennuyant un poil car je m'attendais à lire une histoire un peu gnan-gnan, sorte de petit drame intime se déroulant entre les quatre murs d'une maison bourgeoise, puis je me suis rapidement prise d'affection pour Victoire et Céleste et, surtout, pour le style de Léonor de Récondo que j'ai trouvé très mûr, posé et plein de sensibilité. L'inverse de ce à quoi je m'attendais, en fait !!! Et pourtant, le premier chapitre commence fort et a de quoi décourager puisqu'il met en scène le viol de la soubrette par le maître de maison. Droit de cuissage ô combien pratiqué dans le plus grand secret des soupentes, glaciales l'hiver et brûlantes l'été, où l'on daignait reléguer le petit personnel, corvéable à merci et sur tous les plans ! Heureusement, la suite se construit peu à peu autour d'une histoire forte et émouvante.

Les deux personnages féminins sont très beaux et merveilleusement bien décrits. L'histoire se déroule sans fioritures mais avec élégance. On va à l'essentiel, à l'important. La narration coule, fluide, rapide au service d'un récit plein d'émotions mais dans la retenue, pas dans le sentimentalisme mièvre et sirupeux de certains romans.

Mon seul reproche ira à la fin du roman qui m'a laissée sur "pause". Je ne dévoilerai rien pour ne pas déflorer le sujet mais j'ai ressenti comme un goût d'inachevé. Il me manque un bout de l'histoire... ou alors il faut un 2ème tome, Mme de Récondo !!!

Note : 4/5

Passage choisi : "Huguette, saisie par la beauté de cette musique, reste sur le pas de la porte avec son plateau. Elle écoute et, surtout, elle remarque la gravité du visage de Victoire, complètement absorbée par la délicatesse avec laquelle les notes sortent de ses mains. Poser doucement la pulpe de ses doigts sur la touche, appuyer juste ce qu'il faut pour en avoir l'âme blessée."

Publié dans ROMANS

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article