"Je suis si bien ici sans toi" de Courtney Maum

Publié le par Nathalie

"Je suis si bien ici sans toi" de Courtney Maum

"Je suis si bien ici sans toi" est le premier roman de Courtney Maum. Il est paru en 2016 aux Editions Rue Fromentin et en 2017 chez Pocket. Cette jeune auteure américaine, mariée à un français, est une spécialiste de Michel Houellebecq puisqu'elle lui a consacré son mémoire universitaire.

4ème de couv' : "Richard, plasticien anglais vivant à Paris, a tout pour être heureux : sa première exposition de tableaux est un succès ; Anne-Laure, son épouse, le soutient dans sa carrière, et leur fille de cinq ans grandit. Mais Richard ne se remet pas d’une liaison électrique avec une sensuelle jeune femme. Quand Anne-Laure découvre ses infidélités, elle décide de rompre. Désespéré, Richard va tour mettre en oeuvre pour reconquérir sa femme. Dans cette course à la rédemption, il rencontre plusieurs obstacles, à commencer par lui-même.
Les secrets de l’amour qui dure se trouvent peut-être à portée de mains… À moins que son humour so british soit la clé pour faire chavirer le coeur de celle qu’il aime depuis toujours."

Voici un roman plutôt original. Première originalité : il se déroule dans le milieu de l'art, ce qui est assez rare. Deuxièmement, l'auteure (une femme) fait parler son personnage principal (un homme) avec une belle "aisance" masculine, sans mièvrerie aucune, ni pathos à tout prix.

Richard a fauté. Richard a trompé la femme de sa vie, la mère de sa fille. Et pas que pour un coup d'un soir. Non ! Il l'a trompé pendant sept longs mois. Verdict : coupable ! Peine encourue : une belle quantité de soupe à la grimace pour commencer, puis la séparation sans espoir de réconciliation dans un second temps.

Mais Richard ne se résout pas à tirer un trait définitif sur sa relation conjugale. Il souffre, réfléchit, se repasse le film des années de bonheur puis, celui moins drôle des années où la distance s'installe, lentement mais inexorablement, dans le couple. Et, il décide de se battre, de résister (de montrer qu'il existe, lui chantonnerait France Gall à l'oreille). Il veut redevenir l'artiste qu'il a toujours ambitionné d'être et, par la même occasion, espère ravir à nouveau le coeur de celle qu'il a blessée profondément.

J'ai énormément apprécié ce roman qui retrace, intelligemment, la trajectoire d'un couple lambda, de celui qui se laisse prendre dans la routine du quotidien et qui se perd peu à peu de vue. Monsieur et Madame Toutlemonde...

Courtney Maum dresse à la fois le portrait d'un artiste qui se cherche et celui d'un homme qui veut reconquérir sa femme. Son style est fluide, agréable à lire, ponctué d'humour (notamment avec les divers clichés sur la France, le couple d'amateurs d'art londoniens...). Les personnages sont attachants et les propos sont sensés et sensibles. Voici un livre qui se lit facilement et qui donne le sourire...

Note : 4/5

Passage choisi : « Paris. Paris la nuit. Paris la nuit offre en spectacle une myriade d'instants de vie possibles. Vous auriez pu être ce couple sous les lampadaires, place de la Concorde, en train de se prendre en photo. Ou ce vieil homme sur le pont, contemplant les péniches. Vous auriez pu être ce passant qui échange un sourire avec la jolie fille qui traverse le pont, téléphone contre la joue. Ou vous pourriez être un expatrié au français merdique qui discute de yaourt à boire avec sa femme. Paris est la ville Lumière, des centaines de millions de lumières – il arrive qu'elles vacillent. Il arrive qu'elles s'éteignent. »

Publié dans ROMANS

Commenter cet article