"Les petites histoires de Mademoiselle Peggy" de Peggy d'Hahier

Publié le par Nathalie

"Les petites histoires de Mademoiselle Peggy" de Peggy d'Hahier

"Les petites histoires de Mademoiselle Peggy", sous-titré "Brèves de vies ordinaires", est un court recueil de 104 pages. J'ai découvert cet ouvrage car son auteure, Peggy d'Hahier, infirmière libérale de son état, était en dédicace samedi dernier dans ma libraire fétiche : L'Eclectique. Il s'avère que Peggy a commencé par raconter ses brèves sur son blog (ici) avant de se décider à en publier quelques unes chez Digobar Editions en février dernier.

4ème de couv' : "Peggy est infirmière libérale. Elle exerce son activité au sein de son cabinet infirmier qu’elle a créé il y a maintenant 10 ans et se déplace également à domicile. Peggy a bien les deux pieds dans la vie. Elle n’est pas qu’infirmière, elle est aussi mère de famille et épouse. Les brèves de vie que vous allez lire viennent de l’expérience vécue au quotidien. Parfois avec bonheur, parfois avec douleur. Cette expérience dans laquelle vous allez plonger est profonde.  "La maladie frappe n’importe qui, à tous les âges, tous les milieux, l’objectif est de ratisser large. j’utilise souvent une artillerie lourde en vue d’une destruction massive, qui tue en quelques semaines, quelques mois, détruit des familles, abrège prématurément des histoires… et chacun d’entre nous est une cible potentielle. J’utilise les moyens qui me sont donnés pour aider ces victimes, au-delà de la maîtrise des gestes et de la technicité, l’empathie et l’humanité sont mes meilleures armes."

Tout d'abord, j'ai été attirée par le dessin choisi comme illustration de la 1ère de couverture. "Old school nursing" de Raf Urban. Une illustration désuète à souhait qui m'a renvoyée à mes souvenirs. Un peu comme l'impression de replonger dans quelques lectures adolescentes (pas de celles dont je suis la plus fière pourtant), des romans sentimentaux à l'eau de rose dont l'action se déroulait dans un hôpital. Ensuite, j'aime beaucoup les témoignages, les histoires vécues, le réel, avec son lot de sentiments, ses rires et ses sanglots. Bref, la vraie vie, la vie vraie !!! Donc j'ai acquis et fait dédicacer le livre à Peggy d'Hahier, femme sympathique au sourire chaleureux.

Lecture rapide et plaisante car les situations décrites par Mlle Peggy sont émouvantes, amusantes, tristes, originales... J'ai aimé découvrir le quotidien (choisi) d'une infirmière libérale de région parisienne et j'ai regretté que le livre se termine trop vite car j'aurais bien aimé découvrir d'autres malades, d'autres relations soignante/patient.

A la lecture de ces quelques pages, on sent vraiment à quel point l'auteure est investie dans son travail, et à quel point le rôle d'une infirmière, quand on a besoin de la fréquenter régulièrement, est véritablement important dans la vie d'un patient. Surtout quand ces malades sont de plus en plus âgés et que la visite quotidienne (ou hebdomadaire) est attendue comme le Messie, car trop souvent la seule de la journée (semaine) !

Note : 3/5

Passage choisi : "La journée s'annonce difficile pour moi, j'ai accompagné une de mes patientes une partie de la nuit, elle est décédée ce matin. Elle avait quarante ans, trois enfants, elle était une femme brillante qui menait sa vie professionnelle et personnelle avec brio, elle remplissait son rôle de mère avec talent, elle était une femme attachante, drôle, intelligente, intransigeante, colérique, capricieuse, juste, aimante, elle était un peu chacun de nous."

Publié dans NOUVELLES

Commenter cet article

Angelilie 05/03/2017 14:05

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une découverte et un enchantement. au plaisir

Nathalie 05/03/2017 14:41

Merci beaucoup pour ce sympathique message !!! Bonne lecture...